Lettres perdues

Scénario : Jim Bishop
Dessin : Jim Bishop
Éditeur : Glénat
200 pages
Date de sortie : 15 septembre 2021
Genre : Roman graphique

L’oiseau s’envole petit papillon… J’aimerais tant qu’on virevolte loin vers l’horizon…

Présentation de l’éditeur

Les aventures corrosives d’Iode à la recherche de sa mère.

Comme tous les matins, Iode attend impatiemment cette lettre que le facteur tarde à lui apporter. Surement une blague de ce farceur de poisson-clown qui s’amuse à livrer son courrier aux voisins… Ou peut-être a-t-il simplement été égaré ? Il n’y a qu’un seul moyen d’en avoir le cœur net : se rendre en ville. Embarqué dans sa petite auto vert pomme, Iode fait la rencontre de Frangine, une autostoppeuse au caractère bien trempé qui effectue une livraison pour le compte du mystérieux groupe mafieux « la pieuvre ». Seulement, lorsque cette dernière décide de lui fausser compagnie, le jeune garçon s’inquiète et décide naïvement de partir à sa recherche. Sans le savoir, Iode vient de mettre les pieds dans une affaire qui le placera au cœur d’un terrible drame.

Sur l’île du soleil où poissons et humains cohabitent, mafieux sans vergognes et policiers incompétents sont monnaie courante. Une cavalcade absurde naviguant entre humour, douceur et drame mélancolique. Un premier roman graphique réalisé par un prodige du dessin nourri au travail de Hayao Miyazaki. Un récit où la rondeur du dessin et la beauté irradiante des couleurs forment paradoxalement une œuvre tragique qui perturbera les âmes les plus sensibles.

Mon avis

Bon, n’y voyez aucune tendance à un quelconque type de masochisme, mais cette BD, c’est le genre de claque qu’on aime bien se prendre. J’avais un peu vu passer dans la presse cette couverture déjà très réussie (dans le sens où elle interroge), mais là, une fois lues ces 200 pages, j’en reste tout scotché.

Scotché d’abord par le dessin. Et même plus, par l’ambiance générale qui se dégage de cet univers graphique à la fois coloré (mais tout en nuances), très onirique et hyper original. Quand on entre dedans, on ne sait pas vraiment où l’on met les pieds, et pourtant, ça fonctionne parfaitement. Imaginez des poissons qui parlent et font même des blagues (bon il s’agit de poissons clowns, mais tout de même), imaginez des pélicans qui parlent également (quoique le spécimen qui accompagne Iode dans sa quête à un vocabulaire plutôt réduit puisque, contrairement à la poupée de Polnareff, il ne dit que « oui » tout au long de l’histoire), imaginez une pieuvre parrain de la Mafia et une famille Dubois qui est un morceau de palissade… En fait, on est clairement dans du merveilleux (au sens littéraire du terme) avec ce monde étrange et tout à fait cohérent que l’auteur nous rend très facile à apprivoiser.

Scotché ensuite par le scénario qui, pour raconter des choses finalement graves et simples, nous entraîne dans des aventures rocambolesques pleines d’humour, de rebondissements et de sagesse. Les personnages y sont bien campés et l’on s’y attache très facilement. Il faut dire que Iode a un côté « Petit Prince » avec sa naïveté d’enfant qui ne supporte ni ne comprend qu’on lui mente, et pour cause… Il faut dire que Frangine est une orpheline qui n’a pas eu la vie facile… Il faut dire encore que Cycy enchaîne les bourdes par désir de bien faire et que c’est très drôle…

Au final, même si l’on pressent certaines choses concernant la quête d’Iode, le dénouement de cette histoire est effectivement aussi marquant qu’inattendu.

Quoi qu’il en soit, le tout est une vraie réussite que je ne saurais vous recommander assez chaudement de lire au plus vite.

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatre_et_demi coeur_quatre coeur_quatre_et_demi

Odradek

4 commentaires sur “Lettres perdues

Ajouter un commentaire

  1. Sur ton conseil, je l’ai lu et… malgré un début de lecture que je trouvais un peu jeunesse gentillet avec tous ces personnages très caricaturaux, j’ai continué, encouragé par les bonnes critiques lues ailleurs. Bien m’en a pris car l’histoire prend un tour moins léger sur des sujets plus graves avec une issue très émouvante.
    Bref, une bonne surprise qui m’a fait passer un bon moment dans une ambiance très originale et des dessins plutôt soignés aux superbes couleurs qui m’ont inspiré la bannière ! (4/5)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :