La croix sanglante T02

Terre Sainte

Scénario : Marko Stojanovic
Storyboard : Drazen Kovacevic
Dessin : Dan Ianos Catalin
Colorisation : DESKO, Desimir Miljic
Éditeur : Delcourt
Date de sortie :  18 août 2021
Genre : historique

« C’est avec sa tête qu’on gagne, sinon, on la perd ! La majorité pense que les muscles sont la chose la plus importante au combat. Mais un combat, c’est une partie d’échecs et il faut toujours entrevoir le coup d’après. »

Présentation de l’éditeur :

La suite pleine de bruit et de fureur de cette série historique ! À l’instar de Marshall Bass, ce récit né d’auteurs venus de l’Est dégage une énergie particulière.

Les Croisés ont pris Zadar, mais à quel prix ? Le pape les a excommuniés et les Vénitiens se tournent contre les Normands pour le butin. C’eut été la fin des croisades si l’assaut d’une autre Terre Sainte n’avait été suggéré… Ainsi les dés sont jetés et les Croisés vénitiens reprennent le large pour assiéger Constantinople, le cœur du christianisme Orthodoxe et de l’Empire byzantin…

La croix sanglante_T02_Terre Sainte_Stojanovic_Kovacecic_Ianos_Delcourt_extrait

Mon avis :

Atteindre Jérusalem n’est pas une mince affaire pour cette 4e croisade ! D’ailleurs, Tenez-vous-le pour dit : les croisés n’y arriveront pas encore dans ce deuxième tome… et n’y arriveront jamais. Autant dire que ce périple est un fiasco total, non dénué de combats.

En effet, les croisés se sont endettés pour cette croisade, les vénitiens veulent leur argent pour continuer jusqu’en terre sainte et le pape n’est pas ravi de ce qui s’est passé dans le premier tome, au point de les menacer d’excommunication. Il faut donc réagir ! Et quoi de mieux – selon les dirigeants de cette expédition – que de s’en prendre à la plus grande ville orthodoxe sur leur chemin ?

CONSTANTINOPLE

S’ils prient le même dieu, ils ne le font pas exactement de la même façon. Sans compter qu’un des supposés atouts des croisés permettrait de conquérir Constantinople sans trop d’effusions de sang tout en y gagnant de quoi payer ce qui est dû et plus encore… Oui, mais non ! Les choses ne sont jamais si simples quand il s’agit de conquête et notre jeune héros, Philippe, va l’apprendre à ses dépends tout au long de ce deuxième opus.

La croix sanglante_T02_Terre Sainte_Stojanovic_Kovacecic_Ianos_Delcourt_extrait 2

Avec une couverture digne d’une affiche de film, avec le visage du vaillant Martin de Blois, qui a un petit je ne sais quoi de Tom Selleck et Burt Reynolds, le ton est directement donné. Deux armées vont s’affronter aux portes de Constantinople.

Martin apparaît comme le chevalier le plus sage, mais que personne n’écoute vraiment. Alors il suit, il fait au mieux pour limiter le sang versé des innocents, des chrétiens qui plus est… Enseignant par la même occasion les rudiments du combat et de la guerre au jeune Philippe qui devra prendre la relève s’il lui arrive quelque-chose.

Encore une fois, l’équipe slave, composée de Stojanovic, Kovacevic, Ianos et Desko, nous régale d’une épopée historique qui aura marqué les annales. Les visages sont réalistes, frappant d’émotions et de crasses. Les stratégies sont magistralement amenées dans le dessin et au final, s’il y a un storyboarder : on peut s’imaginer voir les prémices d’un film à venir !

ShayHlyn.

3 commentaires sur “La croix sanglante T02

Ajouter un commentaire

  1. Je suis allergique à la religion et tous ses dégâts… je ne suis pas fan non plus du dessin ni des couleurs… Bref, ça tombe bien, je n’ai pas de temps à perdre !😜

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :