Mon frère cet Otaku

Autrice : Mimu Oyamada
Éditeur : Komikku
175 pages
Date de sortie : 3 juin 2021
Genre : passion, introspection, tranche de vie.

« Mon frère est plutôt canon. Dommage qu’il soit irrécupérable… »

Présentation de l’éditeur :

Teruo, qui vit reclus dans sa chambre depuis plusieurs années, est considéré comme un dieu vivant dans un domaine bien particulier ! Sa sœur, Kirika, espère pouvoir l’aider à se réinsérer dans la société et pour ça, elle ferait n’importe quoi… même l’aider à dessiner ses mangas !

La renaissance d’un otaku façon comédie !

mon frere cet otaku_Mimu Oyamada_Komikku_extrait

Mon avis :

Sauf erreur, je pense que c’est la première fois que je lis un manga traitant de BL (Boys Love) vu par un homme. D’ordinaire, les auteurs se basent sur l’énorme quantité de fans féminines pour asseoir leur scénario. Or, dans ce cas-ci, Mimu Oyamada a choisi de prendre pour second personnage principal un otaku, un hikikomori*, fudanshi (terme péjoratif qui désigne les amateurs masculins de BL) et auteur de dôjinshis (recueils de mangas édités par des amateurs) : Teruo, le frère de l’héroïne.

Cette dernière, Kirika, découvre tout un univers qui lui était jusque-là inconnu, lui permettant non seulement de s’ouvrir à ce nouveau monde, mais également de mieux comprendre et aider son frère à se réinsérer dans le monde réel. Car cela fait 4 ans qu’il ne sort plus de sa chambre… qu’il vit pour ainsi dire par procuration à travers une série animée qu’il regarde avec assiduité, ses propres adaptations sur papier formant ainsi une love story entre deux protagonistes masculins et discutant avec le monde par le biais des réseaux sociaux.

mon frere cet otaku_Mimu Oyamada_Komikku_illustration

Rien n’aurait laissé présager à Kirika de ce que son frère faisait dans sa chambre jusqu’à ce qu’il lui demande de l’aider dans ses publications afin de participer au ComiKet (Comics Market, convention célèbre au Japon). Encore moins à ce qu’elle allait expérimenter en devenant l’incarnation d’Amaterasu, nom de plume de son frère. Un véritable monde parallèle à bien des égards pour la jeune femme tout juste âgée de 18 ans.

Avec un dessin classique, voire même assez beau sur certaines planches – notamment celles représentant Teruo dans ses grands moments de réflexion ou de sentiments intenses – et un scénario qui nous permet de s’identifier à Kirika dans sa découverte de ce monde de plus en plus populaire, mais tellement peu avoué ouvertement par les fans : Mimu Oyamada a trouvé une façon intéressante, bien que parfois un peu trop loufoque, de présenter l’envers du décor des auteurs de Boys Love. Voire également la vie recluse de certains jeunes hommes – et supposons que l’équivalent féminin existe – qui se sentent misérables à côté du reste du monde au point de ne plus vouloir côtoyer le monde réel…

ShayHlyn.

*Notes de la traductrice, Aline Kukor : les Hikikomoris, souvent des hommes, vivent reclus chez eux. Ils ne travaillent pas, ne sortent pas, ne rencontrent personne et comptent la plupart du temps sur leurs parents pour survivre.

4 commentaires sur “Mon frère cet Otaku

Ajouter un commentaire

  1. Je suis à la fois un peu perdu avec tous ces termes japonisants et étonné qu’on puisse vivre de cette façon, à la fois pour les « Otaku » (qui ne sont pas aux taquets !), leur parents qui l’acceptent, sa sœur qui n’était pas au courant et l’Education Nationale (si ça existe) qui ne fait rien !
    Bref, la culture et les mœurs nippones (ni mauvaises) me sont étrangères et me laissent dubitatif.🤔

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai du mal aussi à comprendre comment on peut en arriver à de tels extrêmes, qui ne sont pas des cas isolés qui plus est… Surtout dans cette société où ils semblent pourtant tous au taquet pour le travail.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :