The Suicide Squad (The worst of)

Scénario : John Ostrander et beaucoup d’autres
Dessin : John Byrne et beaucoup d’autres
Éditeur : Urban comics
472 pages
Date de sortie :  9 juillet 2021
Genre : super-vilains 

 


Bah. Ça, ça pue à plein nez l’héroïsme le plus écœurant. Écœurant.

Harley Quinn & suicide squad

Présentation de l’éditeur

Bloodsport, Javelot, le Penseur, Ratcatcher, Peacemaker, Savant, la Fouine, Mongal, King Shark, et le terrifiant Polka-Dot-Man ! Voici les nouvelles recrues enrôlées par le gouvernement américain et placées sous les ordres d’Amanda Waller et de Rick Flag, au sein de la Force Spéciale X, la Suicide Squad ! Aux côtés des vétérans, Harley Quinn et Captain Boomerang, revivez les moments les plus mémorables de leurs carrières et découvrez les pires secrets de la plus déglinguée des équipes de l’Univers DC, révélés par les plus grands noms des comics, parmi lesquels : Jim LEE, John BYRNE, Dan JURGENS, Humberto RAMOS, Jeph LOEB, Geoff JOHNS ou bien encore Dave GIBBONS !

Contenu V.O : Legends #1-4 ; Superman #4 ; Superman #170 ; Detective Comics #300 ; Superboy #9 ; Vigilante #36 ; The Flash (2010) #7 ; Doom Patrol and the Suicide Squad #1 ; Detective Comics #585-586 ; Birds of Prey #74 ; Green Lantern #173-174 ; Booster Gold #1 ; Suicide Squad (1987) Annual #1 ; Harley Quinn & the Suicide Squad April Fools’ Special #1 ; The Brave and the Bold #25. 

Mon avis

La Task Force X ou Suicide Squad est née en 1959 dans les pages de « The Brave and the Bold » #25 et était composée d’un vétéran de l’armée, d’une infirmière de guerre et de deux scientifiques. Cet escadron suicide apparut à nouveau en 1987 dans une version plus moderne… Si au début il s’agissait de volontaires accomplissant une mission suicide car aucun d’eux n’avait plus d’attaches, ni rien à perdre, de nos jours le principe est tout à fait différent : des super-vilains emprisonnés auxquels la directrice Amanda Waller propose une mission hyper dangereuse, voir impossible, contre des réductions de peine ou carrément la liberté ! Bien sûr, les autorités savent que tous les participants de la mission sont sacrifiables et que les pertes seront lourdes (et souhaitées). Pour que tous ces méchants suivent les ordres et ne tentent pas de prendre la poudre d’escampette, on leur passe un collier explosif autour du bras (puis du cou), actionnable depuis la base, le pénitencier de Belle Reve. 

suicide squad 1987

Ce recueil présente donc divers récits tirés de plusieurs publications de DC Comics. L’épisode d’origine de 1959 donc, suivi de la reprise du concept en 1987 par John Ostrander dans Legends #3 puis divers épisodes présentant les personnages ayant participé à la Suicide Squad, souvent dans des récits qui les mettent en situation face à d’autres héros. Ainsi Bloodsport est présenté dans un épisode où il fait face à Superman, Javelot affronte Green Lantern dans un autre récit, etc. L’album ne présente pas de récits de la Suicide Squad actuelle (bien que la couverture de l’album soit l’affiche du film paru sur les écrans en ce mois d’août) ce qui est regrettable en soi mais permet de bons moments de diverses publications de DC Comics. Alors si vous vous attendez à lire des aventures de l’escadron suicide en tant que groupe, ce n’est pas ici que vous les trouverez.

JR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :