Flashpoint – prélude

Scénario : Geoff Johns
Dessin : Ethan Van Sciver, Francis Manapul et Scott Kolins
Éditeur : Urban Comics
496 pages
Date de sortie :  18 juin 2021
Genre : Super-Héros

 


Dans le cas où Flash reviendrait, brisez la glace.

flashpoint-prélude

Présentation de l’éditeur

Lors de la Crise des Terres Infinies, Barry Allen, dit Flash, s’était sacrifié afin que le Multivers puisse survivre à l’attaque de l’Anti-Monitor. Pendant des années, il fut remplacé par son ancien sidekick, Wally West. Mais, lors de la guerre contre les forces de l’Anti-Vie de Darkseid, Barry est réapparu. Son retour implique également celui de son ennemi juré, Néga-Flash, ainsi que la menace d’un nouveau bouleversement au sein du Multivers.

Contenu V.O : The Flash: Rebirth #1-6, The Flash #1-7, 9-12 + The Flash Secret Files #1

Mon avis 

Cet album compile donc les séries mettant en vedette le personnage de FLASH et qui ont mené aux événements décrits dans Flashpoint. La mini-série Flashpoint et le crossover entre plusieurs autres séries paru en même temps, rappelons-le, est écrite par Geoff Johns en 2011 et mènera au bouleversement de tout l’univers DC Comics et débouchera sur « The New 52 » qui relance tous les titres de l’éditeur avec 52 comics portant tous le numéro 1 (dont « Action Comics » et « Detective Comics » qui avaient gardé leur numérotation depuis toujours). Flashpoint relate un univers alternatif dont seul Flash est conscient.

The Flash

Pour revenir à ce prélude, il faut avouer que l’action est assez confuse pour un lecteur ne maîtrisant pas les personnages de Flash, depuis Jay Garrick dans  Flash Comics #1 en janvier 1940 jusqu’à Barry Allen, apparu dans les années 50 lors de l’âge d’argent des comics américains, sans parler de tous les autres personnes qui ont revêtu le costume et possèdent le pouvoir de la force véloce. J’avoue que la plupart des personnages de la famille de Flash, présents dans l’album, m’ étaient complétement inconnus. Restent de bonnes histoires qui rappellent bien la série télévisée, le combat (éternel ?) entre Flash et Eobard Thawne, le Nega-Flash, responsable de la mort de la mère de Barry par exemple. La première mini-série de l’album (The Flash: Rebirth) décrit les premiers temps du retour de Barry Allen sur terre, avec l’aide des autres « speeders » il va mettre le Nega-Flash hors d’état de nuire. L’art de Ethan Van Sciver illustre avec panache cette histoire. La seconde mini-série met en vedette les méchants de la bande des Lascars dont les actions vont déclencher les événements qui mèneront au Flashpoint (par contre, le dessin de Francis Manapul, trop dépouillé à mon avis, n’est pas la panacée… Et ne parlons même pas de Scott Kolins dont les personnages ont l’air d’avoir 50 ans). A noter un excellent passage consacré au méchant Captain Boomerang et racontant ses origines (dommage quand même que ce récit soit encore présent dans l’album « The worst of the Suicide Squad », paru le 9 juillet). Ce personnage va précipiter le désastre en libérant le Nega-Flash. Bref, un album pas essentiel à la compréhension de Flashpoint (dont je vous ferai un compte-rendu en août) mais intéressant à lire sur certains passages.

Enfin d’album, plusieurs fiches nous donnent un aperçu de tous les personnages présents dans l’album et une série de couvertures alternatives de l’édition U.S complète le tout.

JR

Un commentaire sur “Flashpoint – prélude

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :