Mad Dog

Auteur : Victor Meijer
Éditeur : Michel Lafon
Date de sortie : 25 mars 2021
Genre : Roman graphique, tranche de vie, introspection, société.
 

« Tu sens le lait et la sueur. Pas mal. Lait sucré. Sueur salée. Le type là-dedans, il sent aigre, la peur et la bibine, et d’autres trucs que j’aime pas. »

Présentation de l’éditeur :

De manière enchanteresse, Victor Meijer raconte l’histoire d’un jeune garçon en colère qui fuit le divorce de ses parents et entreprend un voyage inoubliable accompagné de Fanta, son chien imaginaire. Un récit onirique sur la colère d’un enfant !

mad dog_Victor Meijer_Michel Lafon_extrait

Mon avis :

Pas toujours facile d’être un enfant au beau milieu du divorce de ses parents. Encore moins quand sa mère, disons-le crument, baise à tout va avec son nouveau fiancé chaque soir au point d’empêcher certainement le quartier de dormir, et un père qu’il ne voit que les weekends et qui passe son temps à insulter son ex avec autant de noms d’oiseaux qu’il est possible de débiter sous la colère. Le seul réconfort du garçon : c’est son chien Fanta (stique).

Plus seul que jamais entre ces deux adultes qui ne pensent qu’à leur petite personne, l’enfant ne peut parler, se confier, qu’à son ami à quatre pattes, qu’il imagine en train de lui répondre. Fanta aime son maître, ça se lit dans son regard, mais en rêvant qu’ils sont capables de communiquer entre eux par la parole, c’est un autre monde de possibilités qui s’ouvre au gamin désœuvré.

Plutôt que de rester enfermé dans la même maison que ses parents, il part à l’aventure avec son fidèle toutou, il court les champs, profite de l’eau d’un lac… un peu comme des vacances d’été qui tournent à la fugue ! Véritable fuite pour vivre de la délinquance ou rêver d’échapper à cette réalité trop pesante ? Difficile à dire.

Chaque sortie entre le jeune maître et Fanta se transforme en merveilleuse aventure, preuve qu’il a bien besoin d’une échappatoire que seul son chien peut lui offrir. Parce que la réalité est trop dure, trop difficile à supporter au quotidien…

mad dog_Victor Meijer_Michel Lafon_illustration

Victor Meijer embarque le lecteur à bord d’un paquebot avec son héros et ce chien fantastique. Comme le gamin, on a envie de s’évader de cette prison qu’est la réalité, parce qu’on ressent toute la peine, la souffrance et la colère qu’il ressent face à ces parents qui oublient bien trop souvent que former une famille, unie ou séparée, implique d’être responsable… ce que ni l’un ni l’autre ne semble être.

C’est donc avec justesse et poésie que l’auteur nous invite à réfléchir aux conséquences d’un divorce quand des enfants ont été conçus lors de cette union du passé ; que malgré la fracture entre les adultes, les enfants seront toujours un lien entre eux et qu’ils ne peuvent être effacés, mais pris en considération et aimé.

Un récit teinté de bleu avec quelques touches de rose pour laisser s’échapper les sentiments trop pesants et le contraste flagrant entre la réalité et le rêve. Un dessin un peu caricatural, mais parlant de vérité, même au plus profond de l’onirisme émanant notamment du voyage imaginaire dans les fonds marins.

Touchant.
ShayHlyn.

2 commentaires sur “Mad Dog

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :