Sélénie

Scénario : Fabrice Lebeault
Dessin : Fabrice Lebeault
Éditeur : Delcourt
60 pages
Date de sortie :  mai 2021
Genre : Fantastique, science-fiction

 


Une belle balade lunaire entre fantastique, science-fiction et onirisme

 

Présentation de l’éditeur

Dans un futur lointain, alors que la Terre est dévastée par un envahisseur extraterrestre, une communauté terrienne vit réfugiée sous un dôme situé sur la face cachée de la Lune. Lorsqu’un vaisseau s’abîme à faible distance, trois jeunes gens dotés d’étranges pouvoirs, Verne, Méliès, et la fougueuse Sélénie, partent à sa recherche. A la clé de cette expédition ? Le secret de leurs origines…

sélénie_pl

 

 

Mon avis

C’est la thématique majeure des œuvres de SF en BD en ce moment. La terre et l’humanité ont été dévastées par une guerre, un virus ultra mortel, une pollution systémique, ou des créatures extraterrestres. C’est donc la même musique dans cette fable fantastique de Fabrice Lebeault qui, malgré une petite production, est connu pour sa capacité à développer des univers très oniriques et un peu inquiétants.
Ce qui saute aux yeux en premier lieu ici, c’est le graphisme unique de Fabrice Lebeault, bien qu’un peu moins lisse que dans Horologiom, sa série phare. Un dessin ligne claire à la fois détaillé et épuré, dont certaines cases font inévitablement penser à Moebius. Excusez du peu ! L’inventivité et la créativité au niveau des décors et des engins sont aussi remarquables. C’est toujours un point qui m’épate chez les auteurs de SF, d’avoir cette capacité à encore proposer des visuels novateurs. Ses robots sont presque vivants, un peu comme le C-3PO de Star Wars. Idem pour l’engin lunaire chewing-gum qui a des capacités uniques et hyper adaptées au terrain. Un mélange de rétro et de modernité bien vu qui donne à la fois du crédit à tout ce décorum et nous permet de nous évader complètement de la réalité.
Côté scénario, nous avons affaire à une fable sur l’avenir de l’humanité, la mémoire, les origines. Derrière un rythme assez lent et bon enfant, l’histoire est plus sombre qu’il n’y paraît avec un épilogue qui balaye d’un coup l’aspect onirique et paisible de cette aventure.
Avec des références affichées à Jules Verne, Mélies, Hergé, et au baron de Münchhausen, Fabrice Lebeault nous invite avec finesse et charme sur cette lune qui aura fait rêver et fantasmer des générations depuis la nuit des temps.

 

Loubrun

 

3 commentaires sur “Sélénie

Ajouter un commentaire

  1. Un peu décu à la première lecture. A la deuxieme, cela deviens plus probant. Il faut bien regarder le decors et les refs (que Loubrun à citer) apparaissent clairement….plutot sympa
    D’accord avec toi pour la ref Gir/Moebius, c’est indéniable. Bref une balade lunaire sur un air badin puis viens la conclusion ……. bien sombre .

    Aimé par 1 personne

  2. Je lirai avec plaisir cet album car j’adore son univers et son graphisme extrêmement soigné et très reconnaissable.😍

    J'aime

  3. Comme Manu, j’ai été déçu par l’histoire un peu fouillie que je n’ai pas comprise !
    Dommage car j’adore le graphisme et les univers de cet auteur.
    Je reste sur ma… FIN😔

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :