Alicia Prima Ballerina Assoluta

Scénario : Eileen Hofer
Dessin : Mayalen Goust
Éditeur : Rue de Sèvres
Date de sortie : 14/04/2021
Pages: 152.
Genre : Danse Classique, Cuba, Castro, Destin exceptionnel.

« C’est la chance de ma vie… Elle ne joue pas Gisèle, elle est Gisèle ! »

Résumé de l’éditeur:

Dans les rues de La Havane, entre 1959 et 2011, les vies se croisent et se recroisent. Aujourd’hui celle d’Amanda, jeune ballerine en devenir. Hier, celle de Manuela, mère célibataire, qui n’aura fait qu’effleurer son rêve de danseuse classique et enfin celle d’Alicia Alonso, dont on suit l’ascension vers la gloire jusqu’à devenir prima ballerina assoluta au parcours exceptionnel. Dans un Cuba où règnent la débrouille et l’entraide, tout autant que la dénonciation et le marché noir, l’histoire de la démocratisation de la danse classique rime singulièrement avec l’avènement du régime révolutionnaire. Pour Amanda, la compétition est rude pour être parmi les meilleures tandis que pour Alicia, les choix ne sont plus seulement artistiques mais politiques, lorsqu’on voudra faire d’elle un instrument de l’idéologie castriste.

Mon avis:

Alicia est cubaine et vit à New-York, un soir on lui demande de remplacer au pied levé (sans faire de mauvais jeux de mots ^^) la danseuse étoile pour le rôle de Gisèle, le rôle principal donc. C’est un peu la panique parce que c’est pour le lendemain soir ! Mais, elle va s’entraîner sans relâche et bien entendu triompher, ce rôle va lancer définitivement sa carrière en tant que danseuse étoile !

De retour à Cuba, elle continue de danser mais bientôt c’est la révolution et elle décide avec son mari de s’y joindre… Mieux vaut être au sommet que finir fusillée sur un mur ! Ils vont donc fonder la première école de ballet de Cuba. Alicia obtient du Che le titre de :  » Prima Ballerina Assoluta ». Elle devient une des personnes les plus connues et adulées de Cuba et pas uniquement à cause de ce titre. Alicia est devenue aveugle et a subi de nombreuses opérations, elle est restée alitée un an. Elle a appris à danser en étant aveugle, un immense exploit qui fait d’elle presque une sainte !

Des années plus tard, c’est le tour de la jeune Amanda de rejoindre l’école de danse d’Alicia, elle a du potentiel mais est victime d’un accident de voiture qui va l’immobiliser pour une longue période. Son destin sera-t’il à la hauteur de celui d’Alicia qu’elle vénère par dessus-tout ? L’avenir nous le dira…

Un album intéressant qui se veut aussi autobiographique car il s’agit d’un personnage réel. Tout cela sur fond de révolution, de propagande castriste et plus tard on sent encore ce pouvoir omniprésent. Certains sont pour et l’encensent et d’autres le critiquent à mots couverts car cela peut s’avérer dangereux ! Le régime de Cuba s’est assoupli mais la vie y est toujours compliquée… Les dessins apportent un effet ancien et vieilli, suranné et pour les périodes plus modernes, retranscrivent bien l’ambiance de Cuba. Ils apportent une grâce supplémentaire à la thématique de la danse. Un roman graphique qui mérite d’être découvert pour sa douceur et sa poésie.

Ithilwen/Sandra.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :