Les dragons de la frontière – tome 1 – la piste de Santa Fe

Scénario : Gregorio Muro Harriet
Dessin : Ivan Gil
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie :  février 2021
Genre : western

 


Un Ouest mythique. Des cavaliers de légende.

 

Présentation de l’éditeur

Mai 1774. Miguel, jeune vétérinaire, est membre d’un convoi de bétail mené par une troupe de dragons de Cuera, ces fameux cavaliers lanciers espagnols chargés de garder la frontière nord-américaine de l’empire espagnol. Mais à l’issue d’une attaque de leur caravane par des Apaches, Miguel est capturé avec Madeleine, une religieuse. Adoptés par le chef de la tribu, les jeunes gens n’auront d’autre choix que de s’adapter à la rude vie de leur nouvelle « famille ». Malgré eux, ils seront pris au cœur d’une tourmente guerrière opposant Apaches, Comanches et dragons de Cuera…

 

 

 

Mon avis

La couverture de cet album, aussi belle soit-elle, est un peu trompeuse et ne laisse pas imaginer que nous ayons affaire à un western, si ce n’est le décor d’arrière plan que l’on ne voit pas au premier coup d’œil. C ‘est pourtant bien le cas, même si l’action se déroule ici à la fin du 18ème siècle plutôt qu’au 19ème comme il est du coutume dans ce genre très codé. Idem pour les protagonistes qui n’ont pas grand-chose à voir avec les habituels cowboys et hors-la-loi qui ont fondé le mythe de l’ouest.

Ces étranges dragons sont des Espagnols, les Dragons de Cuera, vêtus de cuir pour les protéger, dont la mission était de garder la frontière entre l’empire espagnol et les futurs Etats-unis. Si les Espagnols dominent alors l’ouest sauvage américain, les terres appartiennent encore aux tribus indiennes qui se livrent des guerres de territoires incessantes. Dans cette aventure, les dragons escortent un convoi de bétail qui se fera attaquer par des indiens. A la suite de l’enlèvement d’une religieuse et d’un vétérinaire, les dragons se lanceront dans une poursuite infernale pour les sauver des mains des indiens.

C ‘est dans ce contexte historique inédit que les auteurs placent leur récit aux accents westerniens classiques. On retrouve donc les ingrédients qui pimentent ce genre et y apportent le souffle épique : l’opposition de deux civilisations dans des combats sanglants, des pauvres civils en proie à un monde hostile, des jeunes soldats héroïques pleins d’ambition et des décors sauvages aussi beaux qu’inhospitaliers.

Premier tome d’un diptyque, l’intrigue est ici lancée avec maîtrise et ne manque ni d’action ni de rebondissements pour ferrer le lecteur.

Le dessin réaliste et efficace d’Ivan Gil reprend lui aussi les codes du genre et nous plonge dans la beauté hostile des grands espaces aux chaleurs torrides et des combats sanglants entre indiens et dragons.

Un nouveau western que l’on suivra avec attention.

 

Loubrun

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :