Histoire du p’tit cœur au grand cœur

Scénario : Marc Chalvin
Dessin : Marc Chalvin
Éditeur : Paquet
Date de sortie : 3 février 2021
192 pages
Genre : Chronique amoureuse

« Mais c’est pas un gamin qu’elles cherchent. C’est un guerrier ! Tu comprends un guerrier ! Un mâle dominant, un chevalier sans peur, un poilu, un viril, un fonceur sûr de lui, […] un gars qui les rassure, un homme mature qui sait où il va… Pas un bébé Panda ! »

Présentation de l’éditeur:

Diego vient de se faire larguer. C’est pas drôle, mais c’est la vie. Ce n’est pas la première fois. Il s’en remettra. Son cœur, c’est une autre histoire : il est brisé, anéanti ! Vous savez comme ils sont toujours à faire des drames.

Quand on a le cœur brisé, il faut s’en occuper, le bichonner et lui redonner le goût d’aimer. Ce n’est pas facile mais ça vaut toujours le coup.

Quand un homme parle avec son cœur…

Mon avis

Bon, on va pas faire dans la langue de bois, le thème de la rupture et du cœur brisé, c’est pas nouveau nouveau. Cette chronique sentimentale post-rupture a pour intérêt principal son choix narratif que j’ai trouvé fort original : scinder le personnage de Diego en deux entités distinctes mais interdépendantes : le cœur et la raison.

L’approche est évidemment hautement caricaturale mais donne tout son sens au dialogue introspectif de Diego qui doute et qui se sait affaibli par son cœur brisé. Ce cœur rouge vif, impulsif, immature, déraisonnable et irraisonné apparait comme un enfant qui doit être consolé au début et rééduqué tout au long du récit.

Le découpage en chapitres décrit les différentes étapes du quotidien de Diego qui est rythmé par des hauts et des bas : lui qui est raisonnable et optimiste mais qui subit en toute conscience ce qu’il désigne comme les écarts de conduite de son petit cœur au grand cœur.

Cette forme narrative qui repose donc sur ce duo fonctionne bien. Le rapport aux sites de rencontres, les soirées drague, la gestion du premier rendez-vous et tous les autres thèmes qui tournent autour de la séduction, du désir de vivre une nouvelle histoire s’enchainent doucement et efficacement. Je me suis laissé porter par les conflits intérieurs de Diego, la lucidité avec laquelle il affronte ce qu’il considère être sa faiblesse est touchante.

L’ensemble est frais, joliment coloré et se lit tout seul. L’identification est facile, on a tous vécu ce genre d’histoires, on s’est tous déjà dit « plus jamais » tout en sachant pertinemment que jouer contre nature est un vain combat. C’est une histoire optimiste qui donne le sourire. La caricature fonctionne et est à la hauteur du sujet traité : la lutte entre la mesure, la raison, le « bon sens » et le truc qui vous file des papillons dans le bide ou vous arrache la poitrine de douleur, ces moments où l’on se sent tellement vivant finalement.

ScénarioDessinico_Album
coeur_troiscoeur_quatrecoeur_trois


Petitgolem13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :