Atalante – La Légende

Première Larme

Scénariste : Crisse
Dessinateur : Fred Besson
Editeur : Soleil
Genre : Heroic Fantasy
Sortie : le 20 janvier 2021

Avis de l’éditeur :

Atalante et Pyros se rendent à Lolcos pour rejoindre Jason qui souhaite s’emparer de la Toison d’or. En chemin, le temps fait des sursauts étranges. Seul Chronos, Dieu du temps et du destin, peut mettre de l’ordre dans le continuum temporel. Mais la voie pour le rencontrer s’avèrera plus tortueuse que prévue, pleine d’imprévus et de dangers. Elle mettra aussi Atalante face à sa destinée !

Mon avis :

La guerrière Atalante accompagnée de son fidèle compagnon Pyros longent la mer avec pour destination Iolcos. En chemin, ils découvrent un hippocampe sacré échoué, pris dans un filet de pêcheurs. Lui venant en aide, ils décident ensuite de se reposer mais un fait étrange se produit : l’histoire se répète à plusieurs reprises les ramenant sans cesse à leur point de départ.

S’aventurant dans une galerie sous-terraine, ils souhaitent y rencontrer le Dieu du temps, Chronos mais les tisseuses du temps, à savoir les Moires gardent ces lieux saints.

Atalante - la legende_premiere larme_Soleil_Crisse - Besson_extrait

Retour sur l’une des sagas les plus prometteuses de l’univers d’Heroic Fantasy du catalogue de chez Soleil : Atalante, qui fit le bonheur de nombreux lecteurs de ces deux dernières décennies. Malheureusement, le prélude de la série phare ne tient nullement ses promesses, voire pire dénote celle-ci.

Ce titre se lit en un quart d’heure montre en main, se résume à peu ne mettant à aucun instant la belle Atalante en valeur. Elle n’affrontera aucun ennemi et n’aura comme seul obstacle d’éviter d’abîmer les fils du temps, chacun représentant une vie.

Atalante - la legende_premiere larme_Soleil_Crisse - Besson_extrait2

Même les prêtresses, les Moires ne servent qu’à encadrer un décor, laissant passer la belle sans la moindre réticence, lui avouant uniquement de prendre garde. Sa rencontre avec Chronos sera de même acabit, sans queue ni tête.

La dernière case de l’album résume correctement son ensemble : L’Aventure peut commencer ! Il n’a absolument rien démontré. Car l’entièreté de l’opus se résume à du vent…

Graphiquement, nous sommes également en droit de nous questionner sur le manque d’aboutissement d’un trait quelconque dont l’unique ciel bleu prône le décor en dépit de quelques arbustes colorés.

Le premier plat de couverture est parlant. Il n’en est rien de son contenu. Si ce n’est le passage des fils du temps, dont la colorisation vaut agréablement le détour.

Un titre à oublier…

Coq de Combat

Un commentaire sur “Atalante – La Légende

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :