Loser Jack T01

Scénario : Erroc
Dessin : Michel Rodrigue
Éditeur : Bamboo
Date de sortie : 3 février 2021
Genre : western, humour.

« Les hors-la-loi peuvent dormir tranquille, le pire des chasseurs de prime s’occupe d’eux. »

Présentation de l’éditeur :

Dans les grandes plaines de l’Ouest sauvage, les bandits n’ont qu’à bien se tenir :  les chasseurs de primes sont de sortie. Et parmi tous ces cadors de la gâchette, il y a Loser Jack. Petit, maladroit, pas très courageux, il a pourtant un rêve chevillé au barillet : mettre les plus grands bandits sous les verrous, empocher bien plus qu’une poignée de dollars et ainsi faire chavirer le cœur de la belle Rita du saloon. Mais la fortune est encore loin quand dans les rues de Pistol Rock on suscite plus les moqueries que la peur.

Loser jack_bamboo_Erroc_Rodrigue_T01_extrait

Mon avis :

On pourra dire ce qu’on veut sur « Loser Jack », mais ce petit bonhomme est persévérant. Plus d’un auraient abandonné l’idée d’épouser la belle chanteuse du Saloon après toutes ces déconvenues. Pourtant Jack, malgré la « Loose » qui le poursuit inlassablement – d’ailleurs héritée de son père décédé en nettoyant une pioche – persiste et signe !

« Depuis que je suis toute petite, mon rêve le plus fou est de me marier avec un bouseux sans le sou. »

Cette phrase ironique sera le début de l’aventure pour Jack, le nouveau chasseur de primes de Pistol Rock ! Vêtu presque comme le tireur le plus rapide de l’ouest, un canasson tout aussi moqueur que Jolly Jumper version petit poney potelé : le voilà prêt… ou presque.

Loser jack_bamboo_Erroc_Rodrigue_T01_extrait2

Erroc, déjà à l’œuvre sur la série « Les profs » aux éditions Bamboo, amuse le lecteur par son humour parfois classique, mais indémodable, voire totalement adapté à ce petit homme qui attire la poisse comme la bouse attire les mouches. À plus y regarder, on sent même un petit mélange entre Joe Dalton qui sautille de rage quand plus rien ne va et Rantanplan, ce brave toutou qui réussit parfois des coups de maître sans le faire exprès (voire même une bouille façon Coluche, avec sa salopette… manquerait plus que le nez rouge).

Si on ajoute à ça, grâce au dessin de Michel Rodrigue (« Triple galop », « Les damnées de la route », …), un style tout à fait à la « Lucky Luke » avec des brigands patibulaires, une donzelle aux formes attrayantes et les plaines de l’ouest : voilà un duo gagnant pour ravir petits et grands devant cette nouvelle série.

Espérons donc qu’un jour Jack rencontre l’amour et la chance, même si tous ses malheurs nous font mourir de rire… le pauvre.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :