Dororo

Scénario et dessin : TEZUKA
Editeur : DELCOURT
400 pages – relié
Parution : 3 février 2021
Samourai fantasy

Attendue depuis avril 2020, l’édition prestige de Dororo vient d’arriver aux éditions Delcourt/Tonkam. L’oeuvre est proposée ici sous la forme de deux grosses briques de plus de 400 pages chacune. Par ailleurs, pour les fans, Dororo a fait l’objet d’une nouvelle adaptation en série animée (Amazon Prime Vidéo).

2

Hyakkimaru est né sans bras, sans jambes, sans yeux, sans oreilles, sans nez… Pas moins de 48 parties de son corps lui ont été otées, chacune ayant été emportée par un démon avant sa naissance. Devenu un jeune homme, il se découvre d’étranges pouvoirs, en particulier celui d’attirer toujours vers lui monstres et démons. Accompagné de Dororo, un petit voleur assez particulier, il part à la recherche d’un endroit où il pourra enfin vivre en paix. Mais son voyage ne sera qu’une suite ininterrompue de luttes contre les pires esprits malfaisants du Japon.

3

Avec cette oeuvre méconnue déjà ancienne et un dessin original pour l’époque (1967), Tezuka plonge le lecteur dans l’univers des samouraïs du Japon médiéval. Il y fait vivre un curieux duo. Dororo est un gamin voleur et espiègle. Hyakkimaru affronte au sabre les démons qui lui ont pris des parties de son corps dès sa naissance. Avec cette improbable équipe, ce sont différents événements de cette période plutôt noire qu’on découvre, comme par exemple les affrontements entre seigneurs, samouraïs et fermiers.

Le propos est loin d’être joyeux, les nombreuses scènes d’actions sont nerveuses et tendues, le sang coule à flots. Dororo se révèle au final une fable cruelle avec une morale très samouraï : rien n’est simple ou facile, l’essentiel est de toujours suivre sa voie sans compromission!

Un récit classique d’une quête difficile !

ico_Albumnot_7_10_a

Skippy

3 commentaires sur “Dororo

Ajouter un commentaire

  1. Je l’ai pris pour pouvoir comparer avec le premier tome de search & destroy qui lui fait hommage. Cela a quand même vraiment vieilli, c’est très lent, les décors sont vides, les personnages sont tous plus ou moins semblables à la PIM PAM POUM faute de meilleur comparo, je n’irai pas jusqu’à dire que que cela me tombe des mains mais c’est pas loin.

    J'aime

  2. moi j’aime bien ce dessin de Tezuka qui fait un peu vieillot aujourd’hui. je trouve ça quand même vachement plus lisible que search & destroy que j’ai commencé à lire et pas réussi à finir ….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :