Orcs & Gobelins T11

Kronan

Dessin : Sébastien Grenier
Scénario : Jean-Luc Istin
Éditeur : Soleil
Sortie : 27 janvier 2021.
56 pages.
Genre : Heroic-Fantasy, action, aventure, adaptation de nouvelle.

Entre Kronan et Conan, il n’y a qu’un pas ! Inspiré d’une nouvelle signée Robert E. Howard, ce tome va ravir les fans du célèbre barbare Sumérien et enchanter les amoureux des Terres d’Arran.

Présentation de l’éditeur :

Quand Jean-Luc Istin s’inspire d’un des textes de Robert E. Howard, le père de Conan, il nous livre un récit épique et intriguant !

Antarya traverse une crise des plus graves depuis que la reine Nawell a perdu la raison. Lors d’une trahison de haut vol, elle fait exécuter ses soldats. L’orc Kronan, capitaine de sa garde en réchappe. Pour lui, celle qui dit se nommer Nawell est une usurpatrice et il compte bien le prouver mais aussi se venger. Et quand Kronan se venge, il trace toujours un sillon de sang sur son chemin.

Orcs et gobelins_T11_Kronan_Soleil

Mon avis :

Les éditions Soleil présentent ce tome comme on annoncerait le prochain succès au box-office du cinéma : avec raison ! Tout dans ce tome invite à se plonger au cœur de l’aventure, se joindre à la mêlée bouillonnante des conflits où le sang coule à flots, à fomenter une vengeance glaciale le moment venu et se perdre dans la luxure dans le palais de l’ennemi.

Face à Kronan, une reine sanguinaire et son époux machiavélique. Un duo qui n’aurait jamais dû exister si la souveraine n’avait pas subitement changé, devenant aussi malsaine qu’elle était pure et chaste ; acceptant d’épouser celui qu’elle détestait au plus haut point jusqu’alors. Ce n’est d’ailleurs pas le seul changement opéré chez Nawell. Elle qui s’était toujours montrée généreuse et bienveillante avec son peuple, n’hésite pas à éradiquer tout un village pour se venger du guérisseur qui lui a donné le jour.

Pas difficile d’imaginer un sombre secret lié à la naissance de la reine, mais lequel ?

Orcs et gobelins_T11_Kronan_Soleil_nb

Pour le savoir, pour se venger et sauver les habitants d’Antarya par la même occasion, Kronan passera par de nombreuses années à piller et guerroyer sous la plume de Sébastien Grenier. Si le scénario est un savant mélange entre le style magistral de Jean-Luc Istin et Robert E. Howard, le graphisme est un chef d’œuvre à lui tout seul, amenant les éditions Soleil à lui consacrer une parution de ce tome en couleurs, mais également en noir et blanc. Une merveille ! Et pourtant, la tâche ne fut pas aisée pour celui qui avouera travailler d’habitude avec la couleur directement.

On en arriverait presque à le supplier de réitérer l’exploit, peut-être dans d’autres aventures de Kronan ; de même que pour Jean-Luc Istin, d’autres inspirations barbares pour pimenter les aventures des « Orcs & Gobelins » qui commencent à se tailler une belle part du lion dans les aventures des Terres d’Arran.

Ce 11e tome d’Orcs et Gobelins est indéniablement une des plus grandes claques reçues dernièrement dans cette saga, après la découverte d’un nouveau continent, les Terres d’Ogon, dans le courant de l’année 2020. Autant dire que des surprises comme ça, on en veut bien tous les jours !

ShayHlyn.

2 commentaires sur “Orcs & Gobelins T11

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :