Sirènes et Vikings T02

Écume de nacre 

Scénario : Gihef
Dessin : Marco Dominici
Éditeur : Les humanoïdes associés
56 pages
Date de sortie : 4 novembre 2020
Genre : fantastique, aventure, médiéval, mythologie

Présentation de l’éditeur :

Victime d’une prophétie, la jeune Freydis fut abandonnée par son clan de sirènes et recueillie par une famille viking. Elevée en guerrière et fière de son appartenance au peuple norrois, elle est prête à tout pour anéantir les sirènes, auxquelles elle voue une haine farouche. Mais les liens du cœur seront-ils plus forts que les liens du sang ?

SIRENES_ET_VIKINGS_T2_ID37667_6_52079_big

Mon avis :

Si les éditeurs ne l’avaient pas dit d’entrée de jeu dans leur présentation, il aurait fallu du temps et plusieurs pages avant de comprendre l’histoire de Freydis. En effet, de prime abord, le lecteur pensera que la jeune guerrière, plus forte que nombre de guerriers, déteste les sirènes à cause de la disparition en mer de son père… mais très vite, tout s’enchaîne quand des drakkars reviennent complètement vides au village portuaire de Kattegland (pas loin de l’actuelle Oslo, Norvège). Déjà étrange que plus aucun membre de l’équipage ne soit à bord, à l’exception d’un guerrier devenu fou, recroquevillé sous un banc de rameurs, le fait que les navires aient foncé droit sur le village prouve que des créatures marines intelligentes sont intervenues.

Pour Freydis, il ne fait aucun doute que les sirènes soient les meurtrières de leurs camarades et plus que jamais, elle veut les combattre et si possible les anéantir, quitte à former une alliance avec les cruels Berserkers, ennemis jurés de tout peuple norrois, notamment du Jarl de Kattegland qui s’avère être le demi-frère du chef des terrifiants guerriers sanguinaires. Il n’en faut pas plus à ce dernier, Gunter, pour décider de suivre la jeune femme au supposé repère des sirènes dans l’espoir non seulement de vider les océans de ces créatures de malheur, mais également prendre possession des terres de son demi-frère.

image-Gihef-Dominci-Vikings-Sirenes-2

Un récit digne des meilleurs épisodes de « Vikings » avec, d’ailleurs, quelques personnages ressemblant à Ragnar Lothbrok et autres acteurs de la série télévisée à succès. Pourtant, si le scénario est alléchant, le dessin peine à suivre la distance. De bonne qualité néanmoins, les visages semblent trop lisses, figés et retouchés pour effacer les rides d’expressions. Les décors ressentent ce même manque de profondeur tout en restant plaisants à regarder.

Les sirènes sont plus chanceuses à bien des égards, même s’il faut reconnaître que, hormis les 9 filles d’Aegir et Ran, toutes les autres ont la fâcheuse tendance à se ressembler, même Freydis et sa mère, une fois face à face : seuls un tatouage et une mèche de cheveux les différencient. C’est un peu dommageable pour la série « Sirènes et Vikings » mais les (re)sentiments perçus dans le scénario, les dialogues et les combats, bien qu’expéditifs, méritent à eux seuls de lire ce deuxième opus qui vaut donc, malgré tout, le détour comme son prédécesseur « Le fléau des abysses ».

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Sirènes et Vikings T02

Ajouter un commentaire

  1. Je constate que tu fais des progrès en notation en étant sévère côté dessin, même si graphiquement c’est plutôt pas mal !
    Ce qui me gêne le plus dans ce type d’illustration, ce sont les couleurs trop lisses et douces par rapport à la rudesse et la crasse de l’époque !😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :