Lucky Luke : Un cow-boy dans le coton

Scénario : Jul
Dessin : Achdé
Éditeur :Lucky Comics
44 pages
Date de sortie :  23 octobre 2020
Genre : Humour


Voila les champs de coton… C’est beau comme le duvet d’une jeune pouliche !

Présentation de l’éditeur

Lucky Luke se retrouve bien malgré lui propriétaire d’une immense plantation de coton en Louisiane. Accueilli par les grands planteurs blancs comme l’un des leurs, Lucky Luke va devoir se battre pour redistribuer cet héritage aux fermiers noirs.
Le héros du Far-West réussira-t-il à rétablir la justice dans les terrains mouvants des marais de Louisiane ? Dans cette lutte, il sera contre toute attente épaulé par les Dalton venus pour l’éliminer, par les Cajuns du bayou, ces blancs laissés-pour-compte de la prospérité du Sud, et par Bass Reeves, premier marshall noir des États-Unis.

 

Mon avis

Il est courant maintenant de continuer à faire vivre les séries classiques après la disparition des auteurs d’origine. Certaines continuités sont réussies et d’autres pas ! Lucky Luke peine, depuis la mort de Morris en 2001, à trouver un rythme de croisière. Hélas ce nouvel album ne relève pas le niveau; il vogue sur la mode de l’anti racisme actuel (à trop fustiger on risque de provoquer l’effet contraire) et nous sert des poncifs mille fois utilisés sur les sudistes américains esclavagistes, le Ku Klux Klan, les cajuns (qui ne parlent pas un français compréhensible, on commence à le savoir aussi) et les « pauv’negues, patwon » ! 

Les-aventures-de-Lucky-Luke-dapres-Morris-un-cowboy-dans-le-coton

Justement, les esclaves noirs servent de toile de fond, tremblent de peur dans leur coin et n’interviennent pas dans l’intrigue comme on le voudrait. Le seul personnage intéressant et ayant existé, le marshal adjoint noir, Bass Reeves, n’apparaît presque pas (malgré ce que la couverture de l’album présageait). On se demande aussi ce que viennent faire les Dalton dans cette galère, et les clins d’œil aux héros de Mark Twain (Tom Sawyer et Huckleberry Finn, pour ceux qui ne sauraient pas) ou à Obama et Oprah Winfrey ne font même pas sourire. Même la fin de l’album est nulle : pour citer Stephen King, « quand vous ne savez pas comment finir un livre, écrivez : et alors il fut écrasé par un camion! ». C’est un peu ce qui se passe ici avec les éléments déchaînés. Bref, un des albums les plus décevants de la série.

JR

 

 

 

 

 

3 commentaires sur “Lucky Luke : Un cow-boy dans le coton

Ajouter un commentaire

  1. Il y a belle lurette (comme dirait l’ami Lupano) que je ne lis plus mes héros de jeunesse (Lucky Luke ou Astérix)… d’abord parce que j’ai passé l’âge mais aussi parce que celui qui manque n’est pas le dessinateur, mais le scénariste (Goscinny) !🙄

    Aimé par 1 personne

    1. Vrai pour Goscinny mais avoir passé l’âge ? on n’est jamais trop vieux, quand on aime la BD, pour lire des séries humoristiques…

      Aimé par 1 personne

      1. Alors on va dire que les lectures « jeunesse » ne sont pas ma tasse de thé, par contre je suis assez client d’un certain humour (Fabcaro, Binet, Tronchet…).

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :