Spirite T01/04

Tunguska

Auteur : Mara
Éditeur :
Drakoo
Date de sortie :  30 septembre 2020
Genre : fantastique, aventure

Un savant mélange de style graphique steampunk et scénario fantastique qui fait de ce premier tome un régal qui ne demande qu’à être lu et relu en attendant la suite.

Présentation de l’éditeur :

Dans le New York des années 1930, Ian Davenport, timide jeune chercheur en spiritologie qui traque mais surtout étudie les fantômes, voit son mentor et ami Boris Voynich se faire assassiner sous ses yeux dans des circonstances étranges. Il se retrouve alors propulsé dans une sombre histoire de meurtres inexpliqués qui semblent ne cibler que ses confrères spiritologues. Seul, désespéré, rejeté par la police qui ne le prend pas au sérieux de par son métier peu crédible, il décide de chercher de l’aide auprès des journalistes d’une rubrique paranormal d’un grand journal New York. Là, il y rencontre Nell Lovelace, une jeune femme sceptique au caractère bien trempé, qui accepte à contrecœur de l’aider. Ensemble, ils vont tenter de percer le secret de cette affaire de meurtres, qui semble liée à la terrible explosion d’origine mystérieuse de Tunguska en 1908, contrée perdue de la Sibérie profonde.

Spirite_tunguska_Drakoo_p6

Mon avis :

Tout débute comme un film, on pourrait presque dire un long métrage digne des meilleurs Disney de l’époque. Et quel bon choix de remonter aux années folles, la grande dépression… et cet attrait pour le spiritisme.

C’est dans ce contexte, d’ailleurs, que nous découvrons Ian Davenport, jeune spiritologue qui, outre son envie de démasquer les charlatans se disant capables d’entrer en contact avec les défunts, espère plus que tout rencontrer un véritable médium et donc, par la même occasion, de vrais fantômes.

Spirite_tunguska_Drakoo_p9

Mais alors que notre nouvel héros pense avoir enfin découvert un moyen de ce faire, la tragédie décrite dans la présentation de l’éditeur s’offre à ses yeux horrifiés. Une attaque dans son laboratoire, le meurtre de son ami, collègue et surtout mentor Boris Voynich et la traversée du désert pour parvenir à convaincre quelqu’un d’agir pour éviter une catastrophe à venir.

Un scénario rondement mené, des personnages attachants et cette irrémédiable envie de comparer avec les anciens dessins Disney. Mara semble avoir été inspiré par de grands classiques tels que « les 101 dalmatiens » pour le style vestimentaire, l’allure des personnages, plus récents mais parlant pour les fantômes « Atlantide, le monde perdu » pour les teintes bleues et, quand même, sa touche personnelle pour les visages et l’univers Steampunk avec ces dirigeables dans le ciel, les inventions technologiques d’avant-garde pour l’époque… un savant mélange qui fait de ce premier tome un régal qui ne demande qu’à être lu et relu en attendant la suite.

ShayHlyn.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :