Stern – tome 4 – tout n’est qu’illusion

Scénario : Frédéric Maffre
Dessin : Julien Maffre
Éditeur : Dargaud
62 pages
Date de sortie :  septembre 2020
Genre : western


Entre illusionnisme, faux monstres et vrais méchants, ce quatrième volet des aventures de Stern continue de revisiter magistralement le genre western

 

Présentation de l’éditeur

Changement de décor pour Elijah Stern : après le climat âpre de la petite ville de Morrison, le voici qui débarque en plein bayou, à La Nouvelle-Orléans, où il se fait embaucher comme croque-mort : on n’échappe pas à son destin ! Même dans le haut-lieu du vaudou, les morts ont besoin d’être enterrés. Au cours d’un enterrement, il fait la connaissance de Valentine Robitaille, héritière d’une riche famille locale, fascinée par les arts occultes. Le père de cette dernière, inquiet des relations qu’entretient sa fille avec Victor Salem, un étrange prestidigitateur, demande à Stern d’enquêter.

stern t4_pl

Mon avis

Retour de l’énigmatique croque-mort des frères Maffre, qui participe depuis 5 ans au revival du western en BD. Avec Stern, les auteurs ont inventé un personnage atypique, aux antipodes des codes westerniens. Sorte d’anti héros taciturne, cultivé et amateur de livres, il n’aspire qu’à la tranquillité et à se cultiver toujours plus. Mais dans l’Ouest, les emmerdes se trouvent sous les sabots de tous les chevaux et notre placide fossoyeur s’y trouve toujours plongé jusqu’au cou.

Cette fois-ci, espérant encore trouver la quiétude, il quitte l’ouest et se rend à la Nouvelle Orléans. Mauvais choix pour lui, mais excellent pour nous ! C’est le pays du vaudou, du mystère et du mystique avec un grand M, de la magie et du choc des cultures, bref, un joli melting pot de genres pour pour mettre en scène un récit aux accents exotiques.

Alors qu’Elijah Stern avait trouvé un bon petit job au cimetière du coin, le voilà propulsé dans les quilles d’une riche et jolie héritière qui s’encanaille auprès d’une étrange troupe d’illusionnistes pratiquant les arts occultes. Mais tout n’est qu’illusion, et peut-être s’agit-il de tout autre chose !

Magnifique suite de ce western résolument original et décalé, où les codes du genre sont réinventés sans être cassés en mille morceaux. Le personnage d’Elijah Stern est attachant et les intrigues amusantes et mystérieuses. La partition de Julien Maffre au dessin est toujours d’aussi bonne facture, avec avec un trait dynamique et des mises en scènes fouillées et détaillées.

Voilà 4 albums, tous très bons !

Loubrun

 

5 commentaires sur “Stern – tome 4 – tout n’est qu’illusion

Ajouter un commentaire

  1. Pas encore lu mais ça ne saurait tarder. Le Vaudou m’a rappelé Holly Ann, et la Magie le Blueberry de Sfar/Blain.😉

    J'aime

  2. Bien aimé encore. Un album de STERN est toujours un peu surprenant, et celui-là particulièrement. Les frères Maffre ont en effet bien illustré la célèbre expression « tout n’est qu’illusion »… ♥♥♥♥♥

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :