Breizh – T6 – Anne de Bretagne

Scénario : Thierry Jigourel
Dessin : Christophe Babonneau
Éditeur : Soleil
56 pages
Date de sortie : 09 septembre 2020
Genre : Historique

On enchaîne donc les inévitables conflits sanglants, trahisons, retournements d’alliances typiques de l’époque en oubliant trois pages plus tard qui est qui et qui roule pour qui avant de trahir qui…

Présentation de l’éditeur

L’Histoire de la Bretagne et du peuple breton, ses moments de grandeur et d’espoir, mais aussi ses instants de doute et de découragement. Une véritable épopée à travers les siècles.

Un album plein de fureur et de passion… La Bretagne vit les dernières décennies d’une indépendance conquise de haute lutte contre les volontés annexionnistes du puissant voisin français. Cent cinquante ans d’une Histoire qui va de la fin de la guerre de succession de Bretagne à la mort d’Anne de Bretagne, la dernière duchesse qui, à la suite de son père François II, se battit pour conserver à l’État breton, ses libertés et son indépendance.

Mon avis

Bon, pour le dessin, le cadrage, le sens du mouvement et les très belles couleurs d’Axel Gonzalbo, il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est que c’est propre et de qualité. En revanche, et comme je m’en plaignais déjà dans ma chronique du tome précédent, c’est au niveau du scénario que l’on peine un peu…

En effet, même s’il est centré sur Anne à qui il consacre une belle moitié de ses pages, ce tome est encore une fois trop chargé. Les auteurs commencent par nous y résumer plus d’un siècle en 20 pages avant de basculer sur les 37 années de la vie de la reine bretonne. Non seulement c’est un pari compliqué mais en plus ils n’y apportent aucune originalité scénaristique puisque l’on suit tout simplement le déroulé chronologique des choses.

On enchaîne donc les inévitables conflits sanglants, trahisons, retournements d’alliances typiques de l’époque en oubliant trois pages plus tard qui est qui et qui roule pour qui avant de trahir qui… ou quoi… Bref. Je maintiens donc que c’est trop dense et que ça nuit au plaisir que l’on pourrait avoir en lisant cette histoire. D’autant que le propos est effectivement très intéressant.

La deuxième moitié de l’album, bien que moins dense (37 annnées en 26 pages), reste trop linéaire à mon goût et le dessin n’a vraiment qu’un rôle illustratif. Il faut dire que les cases étant surchargées de cartouches narratives, bien souvent, le dessin représente juste ce qui est écrit dans la cartouche… Alors, vu la qualité du dessinateur et du coloriste, c’est plutôt agréable à l’œil, mais, en terme de BD, ça n’apporte pas énormément…

Bref, un album qui se lit mais pour lequel il faut être motivé…

Odradek

3 commentaires sur “Breizh – T6 – Anne de Bretagne

Ajouter un commentaire

  1. L’Histoire m’intéresse, je suis amoureux de la Bretagne, mais je n’ai jamais réussi à lire en entier un album de cette série. Je sais pas, j’accroche pas.
    Peut-être parce que c’est écrit trop petit et que mes yeux vieillissent 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Déjà, c’est le genre de BD qui ne m’intéresse absolument pas (vous savez depuis le temps que je vous le répète que je n’aime pas trop l’Histoire* !)… alors, si des amateurs n’aiment pas, que dire pour moi qui ne suis pas motivé ?
    Bref, je passe volontiers mon chemin !
    * sauf si elle est romancée (ex : les 7 vies… ♥)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :