Blade Runner 2019 – Tome 01

Scénario : Mike Johnson, Michael Green
Dessins : Andres Guinaldo
DL : 08/2020
Editeur : Delcourt
ISBN : 978-2-413-02884-0
NB pages : 144

« Je t’ai déjà arrêté, Benny. C’est fini. »

Contient en Version Originale Blade Runner 2019 Volume 01 : Los Angeles (TPB01 – Singles #01 à 04) parus chez Titan Comics.

Résumé éditeur :
Une Blade Runner, surnommée ASH, lancée à la recherche de la femme et de la fille de l’industriel Alexander Selwyn, dans le Los Angeles fictif de 2019. Mais son enquête va la mettre sur la piste de replicants – ces androïdes synthétiques aux comportements étrangement humains, mais aux intentions pas toujours très nettes – et au cœur d’une vaste conspiration, Selwyn est en effet proche du milliardaire Eldon Tyrell.

Pour vous situer : Philip K.Dick publia en 1968 le roman « Do Androids Dream of Electric Sheep ?« , paru en France sous différents titres dont : « Robot Blues« , « Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?« , la libre adaptation cinématographique par Ridley Scott de ce roman sort en 1982 « Blade Runner« . S’ensuivra une suite par Denis Villeneuve sorti en 2017 « Blade Runner 2049« .

Cette série sert de séquelle officielle au film de 1982 de Ridley Scott. Pour les fans du roman je vous arrête de suite, ce n’est pas encore dans cette série que l’on verra poindre le plus grand manque des films : le mercerisme et ce qui en découle, les boîtes d’empathie ou autre monomanie purgative, dommage (Voir en fin de chronique pour plus de détails).

Séquelle du film de 1982 donc, scénarisée par Mike Johnson et  Michael Green (co-scénariste du film Blade Runner 2049) cet album au rythme enlevé et à la trame assez classique d’une enquête policière parcourt et développe l’univers du film de 1982 en reprenant ses codes. C’est bien de développer/revoir  un univers, mais quand tout est là pour les fans on frôle le trop plein. Pourquoi se priver, j’ai envie de vous dire : les plans sur les bâtiments, les panneaux géants de pub, les véhicules, la chasse aux organes des réplicants, la bouffe au resto asiatique, les gamins qui tournent autour de la voiture du Blade Runner, et même la tenue d’Ashina « Ash » qui rappelle celle de Deckard, tout rappelle le film. Ses gros clins d’œil assumés et bien moins subtils que sur 2049 (obligatoire si vous ne voulez pas vous mettre à dos la communauté des fans) laisse quand même entrevoir une richesse à venir avec une fin de volume qui casse complétement avec le film et laisse envisager des développements plus libres vis-à-vis du carcan que représente le film pour les auteurs.

L’autre point positif de ce premier volume est Ashina, un personnage féminin fort avec un passif, une détermination et des motivations plus développées qu’un Rick Deckard. (Harrison Ford c’était quand même un personnage sans passif, limite antipathique et avec deux expressions : pas content et pas content)

Visuellement, les dessins d’Andres Guinaldo font le job d’hommage/référence sans être particulièrement impressionnants, ça passe dirons-nous.

Pour aller plus loin : Egalement sur le site :
Chronique de la préquelle du roman en comics Dust to Dust
Chroniques des tomes 05 et tome 06 de l’adaptation comics du roman en texte intégral.

ScénarioDessinico_Album
coeur_troiscoeur_deuxcoeur_trois

JaXoM

Un commentaire sur “Blade Runner 2019 – Tome 01

Ajouter un commentaire

  1. ça me gonfle un peu toutes ces préquelles, séquelles… Je me suis arrêté au fabuleux roman et au premier film, pour ma part.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :