Pionnières – Anita Conti Océanographe

Scénario : Nathaniel Legendre et Luca Blengino
Dessin: Katia Ranalli
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 04/03/20
Genre : Histoire, océanographie, femmes pionnières, aventures.
Pages : 48 + petit dossier documentaire.

« Depuis mon plus jeune âge, tous les hommes que j’ai pu côtoyer ont voulu m’expliquer que la mer était bel et bien une affaire d’hommes… Seulement voilà, je suis plutôt réfractaire à cette opinion, Monsieur… »

Résumé de l’éditeur:

Inaugurant la série Pionnières  mettant au premier plan des femmes audacieuses qui ont su s’imposer dans des univers masculins, le récit d’Anita Conti, première femme océanographe française, nous plonge dans la vie d’une idéaliste qui, contre vents et marées, est allée au bout de ses rêves.

Fille de médecin, Anita est passionnée dès l’enfance par la mer et la pêche. Entre les deux guerres mondiales, elle commence à dresser les premières cartes qui permettront de rationaliser les pratiques de la pêche en haute mer. Comme journaliste et spécialiste du monde de la pêche, elle prend part à plusieurs campagnes, du Golfe de Gascogne à Terre Neuve et fut la première à s’inquiéter des effets de la pêche industrielle sur les ressources de poissons. Une lanceuse d’alerte avant l’heure !

Anita_1

Mon avis:

La première chose que j’ai envie de dire c’est : « Mais quelle femme remarquable » ! Elle n’a jamais lâché l’affaire en allant au bout de ses convictions et ambitions. Elle s’est imposée dans un milieu masculin à une époque où la femme était reléguée au rang de mère de famille uniquement. De nos jours, ce n’est déjà pas évident mais dans les années 30 et 40 : c’était bien plus difficile encore…

Cette série intitulée « Pionnières » joue très bien son rôle d’introduction à la découverte des femmes qui ont joué un rôle prépondérant dans notre société, d’autant que je ne connais absolument pas Anita Conti (alors qu’elle mérite amplement de l’être !). Engagée comme aide administrative à l’OPSTM, elle montera petit à petit en grade jusqu’à finalement embarquer à bord d’une expédition scientifique. Son travail remarquable en cartographie et ses fines analyses sur l’étude de la faune marine – ainsi que ses idées novatrices – assureront sa renommée et son sérieux au-delà de son sexe !

Anita_2

Des expéditions scientifiques en mer, elle en fera un nombre impressionnant mais en 1940 la France entre en guerre et ce n’est plus l’heure de réaliser des recherches scientifiques. La marine nationale fait appel à l’OPSTM pour les aider à débusquer les nouvelles mines magnétiques. C’est à Anita qu’on confie cette délicate mission, elle plongera au plus près de ces engins afin d’en comprendre le mécanisme et proposer une solution pour les désamorcer. Elle participera également à l’opération Dynamo, l’évacuation du port de Dunkerque. On l’engagera alors pour partir du côté du Sénégal pour améliorer la pêche dans le but de nourrir la France morte de faim. Elle ne sera guère remerciée pour sa contribution durant la guerre mais Anita ne cherchait pas les éloges.

Anita_3

Après la guerre, Anita restera en Afrique pour continuer à explorer les techniques de pêche ancestrale. Plus tard, elle écrira plusieurs ouvrages et embarquera même avec le non moins célèbre Commandant Cousteau ! Elle développera également l’aquaculture. Elle sera une des premières à parler de surpêche et de sauvegarde des océans, hélas personne ne l’a écoutée…

Une femme remarquable en tous points donc, qui s’éteindra paisiblement à l’âge vénérable de 97 ans après une vie en mer forgée d’aventures et d’innovations !

C’est une BD que j’ai beaucoup appréciée, les dessins sont au service de l’histoire racontée. Le panel de couleurs utilisées correspond à l’époque, aux lieux et situations abordées dans les planches. De plus, ils sont criant de vérité et de détails.

A la fin, vous pouvez trouver quelques pages documentaires qui racontent la vie et les aventures d’Anita ainsi que sa bibliographie. J’adhère donc à cette nouvelle série qui met à l’honneur nos pionnières qui méritent bien d’être mises sous les projecteurs.

Sandra/Ithilwen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :