Extases tome 2

Les montagnes russes

Auteur : Jean-Louis Tripp
Éditeur : Casterman
368 pages
Date de sortie : 11 mars 2020
Genre : autobiographie, sexe, tranche de vie, intimiste.

Plus mature que le premier tome où le récit commençait durant les jeunes années de l’auteur, ce second opus va plus loin dans la découverte de soi et de ses désirs. Tabous pour la majorité, naturels pour ces proches parents du Bonobo… à 98.7… non 99.7%.

Présentation de l’éditeur :

Avec Extases, j’ai pris le parti de montrer les choses de l’Amour, telles que je les ai vécues, telles que je les ai vues, telles que je m’en souviens.

Nous aimons l’amour et le plaisir. La nature nous a fait ainsi. Mais hélas, nous intégrons dès l’enfance, que notre sexualité est une chose sale et honteuse, une chose avec laquelle on est bien obligé de composer, mais qu’il faut tenir caché. La sexualité fait fondamentalement partie de nos vies, mais, à cause de la honte, dès qu’il est question d’images, sa représentation est absolument schizophrénique. D’un côté, la pornographie, omniprésente, hyper consommée et passablement déconnectée de la réalité des choses ; et de l’autre, des récits de vie dans lesquels le rapport amoureux est une ellipse, des vêtements ôtés à la hâte sur un tapis, des ombres chinoises, une fenêtre ouverte sur la lune. Moi, je pense qu’il n’y a pas de honte à avoir et que la loi n’a pas à s’immiscer dans les chambres à coucher, tant que ces choses-là se passent entre adultes désirants. C’est une démarche engagée. C’est un acte politique.

Casterman_extase_les montagnes russes_scan 1

Mon avis :

Après un premier tome révélateur, ce deuxième volume va plus loin. Malgré les barrières de la « norme » (mais qu’est-ce que la normalité finalement ?) dictée par une société où le sexe est encore tabou à bien des égards, Jean-Louis Tripp s’ouvre en toute honnêteté au lecteur, dans cet ouvrage qu’il veut engagé, politique. Par ce livre, il revendique la liberté d’aimer à sa guise « tant qu’il s’agit d’adultes consentants » !

En effet, qui a le droit de juger l’amour, les sentiments et la sexualité de quelqu’un sous prétexte que c’est sale aux yeux de la majorité ? Certes, quelques passages peuvent surprendre – par exemple les ébats effrénés malgré les règles de Madame, le sang étalé sur leurs corps, les draps, … Mais qui sommes nous pour juger de ce qui se passe derrière la porte de la chambre à coucher ? Hormis le personnel d’entretien qui a dû passer après ce couple dans le petit hôtel où l’amour a teinté les murs d’un rouge écarlate : qui peut bien blâmer Jean-Louis et Sophie ?

Casterman_extase_les montagnes russes_scan 2

L’amour et la sexualité sont personnels et devraient pouvoir être vécus comme bon nous semble. Mais la bien-pensance… la terrible « norme » établie par des vieux bigots frigides est encore trop présente, régnant en maître absolu de la vie des gens. Or, comme le dira Jean-Louis avec brio : nos corps appartiennent à nous seuls. Il est donc normal d’en jouir comme bon nous semble tant que cela ne blesse personne et que tous les actes posés soient clairement consentis.

Avec son dessin toujours très précis, qui ne cherche ni à embellir ni à noircir le récit, Jean-Louis Tripp nous emmène encore plus loin dans l’introspection sexuelle. Par le biais de ses propres expériences, le lecteur découvre des aspects de la sexualité encore tabous et pourtant, quand on atterrit dans le club échangiste : rien n’est plus évident que la bienveillance et le respect entre chaque protagoniste.

Donc n’ayez pas honte de votre sexualité, qu’elle soit débridée ou tranquille, classique ou en dehors des sentiers battus, … car si cela vous apporte du plaisir, si vous vivez bien avec votre façon d’aimer et de jouir des plaisirs de la chair entre adultes consentants : personne ne peut vous juger !

ShayHlyn.

 

2 commentaires sur “Extases tome 2

Ajouter un commentaire

  1. Jolie chronique Jeanne😉
    Ce qui est sûr, c’est qu’une fois de plus cette p* de religion vient foutre son nez, avec sa soi-disant « bienpensance », là où ça ne la regarde pas… comme l’IVG ou l’homosexualité, pendant que leur élite pratique la pédophilie ! Quelle hypocrisie !🙄
    Toutes les religions sont des secte qui ont réussi !… Je suis athée, Dieu merci !😜
    J’adore les dessins très expressifs de Tripp qui me rappellent les perso de Magasin général ♥

    J'aime

    1. tous les religieux ne sont pas des pédophiles et je pense qu’il y en a bien plus chez les « bons pères de familles ».

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :