Interview de Cyril Bonin.

Pour accompagner le titre de la meilleure couverture du mois de mars pour l’album Stella, nous avons contacté son auteur, Cyril Bonin pour une petite interview que je vous invite à suivre.

la-couv-du-mois_03_mars_2020-575458e
Samba- Comment vivez-vous cette période de confinement , Stella vous a rendu visite ?

Cyril BoninEh bien comme beaucoup d’auteurs (dessinateurs en particulier) le confinement s’est plutôt bien passé car je suis plutôt casanier et je travaille en grande partie chez moi.

Le déconfinement sera peut-être un peu plus compliqué car il va falloir trouver la bonne attitude à adopter…

Quant à Stella, l’album est terminé depuis plus d’un an, il m’a fallu une année pour le dessiner et le mettre en couleur, trois mois d’écriture au préalable sans parler des cogitations qui ont précédé… elle m’accompagne donc depuis au moins trois ans… d’autant plus que c’est un personnage et une histoire qui me touchent de près.

2- Votre album est sorti juste avant le confinement, on peut dire que vous avez joué de malchance sur ce coup là ?

Les choses arrivent et c’est ainsi, il faut prendre la vie comme elle vient… pour ma part, l’album existe et c’est l’essentiel.

numérisation0273
3- Comment voyez-vous votre futur et plus largement celui de votre profession ?

Je pense que nous allons tout droit dans un mur.
Les causes sont multifactorielles, l’une d’entre elle (que tout le monde connaît) c’est qu’il y a beaucoup trop de parutions (et non pas trop d’auteurs). Que chacun manque de visibilité et que le lectorat n’est pas extensible. Peut-être qu’une solution serait d’élargir le public en publiant à l’étranger (le public francophone est assez ouvert et curieux pour lire des comics et des mangas, cela devrait pouvoir marcher dans l’autre sens) . Le crowd funding est une alternative intéressante qui permet de faire des choses et de toucher directement les lecteurs (hélas, c’est au détriment des libraires…). C’est à chacun de trouver sa voie… mais je crois que plus que jamais, ce métier ne peut s’exercer que par passion.
numérisation0274
4- Je reviens à Stella, pouvez-vous nous expliquer le processus de création de cette couverture ?

La réalisation de la couverture d’un album est un exercice très particulier. Ce n’est pas mon mode privilégié d’expression, mais faire cela une fois par album est intéressant.
Pendant longtemps je faisais de nombreux roughs que je proposais aux éditeurs, mais je me suis vite aperçu que dans ce cas, la proposition qui m’intéressait le moins était choisie.
A présent je ne fais plus qu’une ou deux propositions… Je finalise les images avant même de les proposer car la couleur est importante pour l’impact visuel que l’image doit avoir.
numérisation0287

5- Que doit représenter une couverture selon vous ?

C’est une image qui doit être avant tout accrocheuse, intrigante, et synthétiser ou représenter le thème principal de l’histoire. Ici, l’idée était de représenter Stella, prise entre deux mondes : celui de l’appartement dans lequel elle doit rester cloîtrée (eh oui, c’est un peu une histoire de confinement) et le monde extérieur, inconnu et qui l’attire. Le décor évoque un appartement New-yorkais avec la vue sur les escaliers de secours en façade mais il est assez intemporel. En revanche, la robe que porte Stella est typique des années 50, époque à laquelle elle appartient.

6- Que pourriez vous nous dire pour nous donner envie de découvrir Stella, quels sont les thèmes abordés ?

Pour moi, entre un album et le public, cela doit être une forme de rencontre… et il y a d’excellents lieux pour ça : Les librairies.

Pour ce qui est des thèmes abordés dans l’album ils sont assez nombreux et variés, mais ils sont tous liés… l’histoire est un peu comme une digression qui nous mène de l’un à l’autre.

Il y a la conscience individuelle et collective, la création (pourquoi créer ? Pour qui ?), l’arrivée des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle, la place des femmes dans la société et l’évolution des rapports hommes/femmes…

Des thèmes qui me touchent particulièrement et qui soulèvent de nombreuses questions.

numérisation0288
7-Que vous inspire la période actuellement ?

La période du confinement a été une expérience parfois difficile pour certains (dépressions, idées suicidaires, hausses des violences faites aux femmes) mais aussi pleine d’enseignements positifs. Nous vivons dans une société qui cherche toujours le « plus » et le « mieux », où il faut avoir tout lu, tout vu, tout bu… avoir sillonné le monde en long en large et en travers, mangé des fraises en hiver, avoir deux voitures, partir tous les week-end…
La période du confinement a montré qu’il était possible de ralentir, de faire un petit retour sur soi, de vivre plus « calmement » et que l’on ne s’en portait pas plus mal et surtout que la planète s’en portait bien mieux…
Cela nous a montré aussi que ce qui nous paraît « normal », toutes ces libertés dont nous jouissons habituellement… est en fait très « précieux ».
Cela pourrait être l’amorce d’un changement de société, mais je ne crois pas, hélas, que cela fera bouger les gouvernements. En revanche chacun de nous, individuellement, peut peut-être essayer de faire fructifier ce qu’il aura tiré de positif dans cette expérience.

A méditer !

A suivre son interview du mouton….
Un grand merci à lui pour avoir pris de son temps  pour nous répondre.

Samba.

All pictures and caracters ©cyril Bonin

 

Un commentaire sur “Interview de Cyril Bonin.

Ajouter un commentaire

Répondre à toutloperaoupresque655890715 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :