Les damnés de la Commune – #1 #2 #3

Auteur : Raphaël Meyssan
Éditeur : Delcourt
t1 136 pages ; t2 144 pages ; t3 176 pages
Date de sortie :  2017 à 2019
Genre : Histoire


Découvrez cette incroyable bande dessinée, réalisée exclusivement à partir de gravures de l’époque de la Commune, qui nous raconte la quête d’un Parisien pour exhumer l’histoire de son voisin communard.

 

damnesDeLaCommune-3

Présentation de l’éditeur

tome 1
les damnés de la commune t1_couvParti à la recherche de Lavalette, le narrateur rencontre Victorine, dont le témoignage bouleversant l’accompagne dans sa quête. Tandis que sa ville se charge peu à peu d’histoires, il découvre les années de tourments qui ont conduit à la révolution de 1871. Témoignage exceptionnel sur la Commune de Paris, ce roman graphique, réalisé à base de gravures du XIXème siècle, présente la manière dont l’époque se voyait elle-même.

tome 2
les damnés de la commune t2_couv18 mars 1871. La Commune de Paris est proclamée devant l’Hôtel de Ville. Lavalette est de ceux qui prononcent des discours couverts par la clameur et les chants de la foule. Débute alors une étrange révolution dans laquelle ceux qui prennent le pouvoir commencent par le rendre en organisant des élections. Personne n’imagine que tout finira dans un bain de sang 72 jours plus tard…

tome 3
les damnés de la commune t3_couvIls ont eu soixante-douze jours pour renverser le roman national. À présent, Victorine, Lavalette et les Communards affrontent une armée. La Semaine sanglante a commencé. Avec les mots et les images de l’époque, ce livre retisse les fils de notre histoire. Pour nous, les orphelins de l’histoire, les enfants perdus de la Commune.

 

 

Mon avis

On a beau être très informés des nouveautés BD, avoir la chance de recevoir de nombreux services presse et passer assez régulièrement en librairie, il y a toujours des pépites qui nous passent sous le nez. On peut alors compter sur des amis qui sont tout content de vous faire lire une BD que vous n’avez pas lue et dont vous n’avez même pas entendu parler ! Voilà ce qui s’est passé avec Les Damnés de la Commune dont les trois volumes m’ont été prêtés par mon ami Tibo, quelques semaines avant le confinement.

Sur la commune, on sait finalement peu de choses, cet épisode de l’histoire de France étant très vite survolé dans les programmes scolaires (en tout cas de mon temps !). En BD on trouvera peu d’ouvrages sur le sujet. On se souvient de l’excellent Cri du peuple de Tardi et Vautrin paru de 2001 à 2004 chez Casterman et plus récemment de la série Communardes ! de Wilfrid Lupano chez Vents d’Ouest.

damnesDeLaCommune-4

Avec ce triptyque de Raphael Meyssan, le sujet est abordé dans sa plus grande largeur au cœur même des évènements. Le premier volume s’attache à tout ce qui a conduit à la commune, le deuxième est consacré à l’insurrection et à la victoire tandis que le troisième raconte la semaine sanglante et la chute de la Commune. La grande originalité de cette œuvre est double : par son graphisme et par sa narration.

Vous ne trouverez pas de dessins dans cet album, mais des gravures originales et d’époque. Des gravures qui montrent véritablement le décor d’alors et dans lesquelles on se plonge avec délice pour y trouver des points de comparaison avec le Paris d’aujourd’hui. Issues de journaux, elles sont assemblées, découpées, zoomées pour coller à l’histoire que nous raconte Raphaël Meyssan.

Car il nous raconte une histoire dans l’Histoire, celle d’un nommé Lavalette qui a habité dans son immeuble. Cette anecdote est le point de départ de ce projet artistique pharaonique qui a demandé six ans de travail durant lesquels Raphaël Meyssan a recherché, compulsé, compilé des centaines d’archives et numérisé plus de 15000 gravures. Ces six années d’enquête sur Lavalette l’ont plongé littéralement dans le bouillonnement de tous les évènements qui ont fait la Commune au travers de témoignages bouleversants lus dans les archives.

les damnés de la commune t2_pl

L’auteur/narrateur nous restitue ici son enquête et nous met sur les pas de Lavalette impliqué jusque dans les plus hautes sphères de la Commune, et sur ceux de Victorine, Parisienne participant à sa façon à la révolte et à qui la vie aura peu sourit.

Sur plus de 400 pages, nous avons un cours d’histoire passionnant doublé d’une enquête intrigante sur un inconnu qui s’avère au fil des pages être un influent de la Commune, et d’un documentaire sur la vie des « petites gens » du Paris de cette période confuse.

Forcément bien documenté parce que basé sur des témoignages écrits et illustrés d’époque, ces 3 livres sont une mine d’or pour qui veut comprendre la Commune. De ce qui y a conduit (effarant !), aux conséquences survenues des décennies plus tard notamment avec la guerre de 14-18, en passant par les fondations d’un système politique de démocratie représentative, tout y est et à tous les niveaux.

Une leçon d’Histoire magistrale et éblouissante à tous points de vue.

Loubrun

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après le triomphe des insurgés de la ville de Paris, la première décision de la Commune est de rendre le pouvoir au peuple. Cette décision marque l’acte de naissance de la Commune qui ne vivra que 72 jours. Le comité central avait alors réalisé une affiche placardée dans toute la ville dont voici un extrait :

«Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre propre vie, souffrant des mêmes maux.
Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables.
Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l’action ; ils sacrifieront tout à un discours, à un effet oratoire ou à un mot spirituel.
Évitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère.
Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c’est aux électeurs à choisir leurs hommes, et non à ceux-ci de se présenter.
Si vous tenez compte de ces observations vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire et vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considéreront jamais comme vos maîtres. »

 

 

 

6 commentaires sur “Les damnés de la Commune – #1 #2 #3

Ajouter un commentaire

  1. De beaux objets apparemment !
    Quant au texte placardé, on est toujours bien loin de son application… on s’en est même éloignés avec tous les incompétents et incapables qui passent par l’ENA et osent se présenter à nous en briguant nos suffrages en se considérant comme nos maîtres !
    Et ce n’est pas la gestion de la* COVID qui va nous les rendre plus populaires.😷🙄
    Bref, rien n’a changé… le peuple est toujours dans la rue avec le même slogan…

    Salaud,
    Le peuple aura ta peau !😠

    * c’est nouveau, ça vient d’sortir, les intello ont décidé que c’était féminin (y en a qu’ont rien d’autre à foutre !🙄)

    Aimé par 1 personne

    1. Un sujet malheureusement aussi trop méconnu en France. Comme je le rappelais dans mon Top 10 sur les BD historiques, c’est un sujet qui est « malheureusement » placé en fin de programme d’année scolaire (en tout cas à mon époque) et qui n’est trop souvent que survolé (quand il n’est pas tout simplement ignoré) par manque de temps…

      J'aime

Répondre à Samba Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :