Le prix du reste de ma vie tome 1

Scénario : Sugaru Miaki
Dessin : Taguchi Shouichi
Éditeur : Delcourt, collection Moonlight
Date de sortie :  19 février 2020
Genre : fantastique, adaptation, light novel, introspection.

Comme un pacte passé avec un démon des croisements, il est possible de vendre le reste de notre vie, de notre temps ou de notre santé pour quelques poignées de yen. Une intrigue classique du fantastique pour une introspection d’un nouveau genre.

Présentation de l’éditeur :

Toute vie est inestimable et aucune ne vaut plus qu’une autre. Vraiment ? Dans ce cas, seriez-vous prêt à estimer la valeur de la vôtre ?

Kusunoki était un enfant plein de rêves et d’ambition. Devenu un jeune adulte désargenté, il entend alors parler d’une boutique dans laquelle il était possible de revendre son espérance de vie, son temps ou sa santé. Après estimation, il découvre qu’il lui reste trente ans et trois mois d’une vie insipide, évaluée à… 2.500 €. Kusunoki décide alors de vendre son espérance de vie, à l’exception des trois derniers mois qu’il passera sous la supervision de Miyagi, une jeune femme chargée de veiller à ce qu’il ne commette rien de répréhensible durant ce laps de temps…

PrixDuRestedemaVieT1-scan1

Mon avis :

Habitués du fantastique, vendre ainsi son « âme » n’est pas chose nouvelle, mais dans ce cas-ci, pas question de promettre l’essence de nous-même en échange d’un souhait improbable, mais plutôt de se voir évalué/examiné/jaugé pour déterminer la valeur marchande de notre temps, de notre santé ou de notre vie proprement dite, selon un procédé bien mystérieux.

C’est ainsi que notre protagoniste principal se retrouve avec environ 2500 euros pour finir sa vie, à savoir les 3 mois qu’il a tenu à garder, cette période de sursis que les malades incurables doivent connaître, cette poignée de semaines durant lesquelles on souhaite rattraper le temps perdu, faire des choses qu’on aurait dû faire tout en mettant de l’ordre dans nos affaires.

PrixDuRestedemaVieT1-scan2

Kusunoki a l’opportunité de vivre encore trois mois en bonne santé, en compagnie d’une mystérieuse jeune femme invisible qui semble tout savoir de la vie qu’il vient de vendre : 30 ans de galère, d’où la modique somme reçue.

Au début, même si c’est assez glauque comme concept, il y a de quoi se dire « pourquoi pas, voyons voir s’il n’y aurait pas de revirement à un moment donné » … et puis dès que le héros décide de rattraper le temps perdu, sa gardienne est là pour lui expliquer combien ça ne sert à rien : son amoureuse d’enfance ? Elle l’a oublié depuis perpette ! Son meilleur ami du lycée ? Un fanfaron qui se moque bien de lui… mais alors, que va-t-il advenir de Kusunoki qui n’a plus que 2500 euros en poche et 3 mois à vivre ?

Une intrigue qui enivrera sans doute quelques audacieux lecteurs curieux attendant sagement la suite, ou pour les plus téméraires et/ou qui n’auraient pas aimé le côté presque minimaliste et classique du dessin de Shouichi Taguchi, l’envie de lire le roman initial. Dans les deux cas, un sentiment étrange s’en viendra sûrement, connaissant maintenant un peu mieux les ouvrages de Sugaru Miaki.

ShayHlyn.

4 commentaires sur “Le prix du reste de ma vie tome 1

Ajouter un commentaire

  1. Un peu étonné des notes sévères pour ce titre car je lirai la suite avec une bonne dose de curiosité. Visiblement Shayhlyn n’est pas trop fan de cette collection.

    J'aime

  2. Celui-ci en tout cas est un peu mou et le dessin n’aide pas trop, a voir la tournure que vont prendre les événements. C’est le plus « basique » des 3.

    J'aime

    1. Assez d’accord avec Samba, le problème, c’est que vous nous avez habitués CdC et toi à être plutôt « généreux » dans vos notes graphiques pour les mangas, et il est étonnant que celui-là qui est juste moyen, soit noté aussi sévèrement.😉

      J'aime

  3. Le dessin, en plus d’être moyen est bourré de fonds blancs. C’est la raison de cette note. C’est une chose que je n’aime pas du tout. Quand ça apparaît dans une case pour qu’on se focalise sur, souvent, les traits du visage, ça va. Mais là, on peut presque compter les cases avec un décor. Ca doit jouer dans mes cotations. Je ferais plus attention dans les prochains manga pour être impartiale (j’en ai encore quelques-uns à lire)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :