Aldobrando

 

Scénario : Gipi
Dessin : Critone
Éditeur : Casterman
200 pages
Date de sortie : 15 janvier 2020
Genre : Fable, Aventures

Il en profite pour dresser un portrait particulièrement acerbe du système politique monarchique et des injustices qui l’accompagnent, notamment à travers les épreuves et combats d’Aldobrando.

Présentation de l’éditeur

Un grand récit d’initiation picaresque, savoureux et poignant.

Avant de « descendre combattre à la Fosse » le père d’Aldobrando sachant son heure venue, le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l’éduquer jusqu’à ce qu’il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d’une potion tourne au drame. Grièvement blessé à l’œil par un chat qui ne voulait pas bouillir, le mage demande à son jeune protégé d’aller en urgence lui quérir l’Herbe du loup. Mais comment peut-on se débrouiller en botanique alors que l’on n’a jamais mis un pied dehors et que l’on tombe nez à nez avec l’assassin du fils du Roi de Deux Fontaines ?

Aldobrando7

 

Mon avis

Eh ben la voilà ! La voilà la première bonne grosse claque de cette année 2020. J’avais cru comprendre au fil des bribes d’infos que je glanais à droite à gauche que nous étions en présence d’un petit bijou, eh bien je le confirme ici, du haut de mon humble avis.

Aldobrando1

Pour, moi, Aldobrando fait partie de ces bande-dessinées qui font qu’on aime La Bande-dessinée. De ces bande-dessinées qui justifient même l’existence d’un tel média, d’un tel support artistique. Avant tout parce que c’est beau. Parce qu’on se régale du trait, du style, du graphisme mais aussi, et surtout, de la lumière et des couleurs… Ah les couleurs… Quand je pense à toutes ces BDs au couleurs insipides, numériquement dégradées (c’est le cas de le dire…), qui sortent actuellement (et de plus en plus, malheureusement !), je me dis que, vraiment, les aquarelles sublimement travaillées de Critone vaudront toujours beaucoup mieux que les calculs des microprocesseurs, aussi puissants soient-ils… Bref, Le dessin, dans sa globalité, est à tomber. Accessoirement, il colle on ne peut mieux avec le propos de l’histoire qu’il magnifie d’ailleurs, comme dans toute excellente BD qui se respecte.

Aldobrando5

Côté scénario, c’est du même tonneau. On nage tout autant dans l’excellence. Gipi nous offre une très belle fable sur le voyage initiatique d’un apprenti sorcier, orphelin de son état, à travers l’Italie médiévale. Il en profite pour dresser un portrait particulièrement acerbe du système politique monarchique et des injustices qui l’accompagnent, notamment à travers les épreuves et combats d’Aldobrando.

Aldobrando6

La candeur de notre héros, qualité bien souvent moquée ou prise pour une tare, va finalement lui être assez utile. Comme il voit le monde à travers son regard simple, il est convaincu qu’on ne peut rien lui reprocher puisqu’il n’a rien fait de mal et cela l’aide à tenir bon y compris dans les situations les plus désespérées. Même face à l’imminence de la torture et de sa mise à mort certaine, il ne vacille pas d’un poil. Et, sans vouloir trop dévoiler l’intrigue, sachant que ces passages sont dans le premier quart du livre, on imagine qu’il va s’en sortir par un moyen ou un autre. Ce qui nous prouve, s’il en était besoin, que ce n’est pas tant la fin qui compte, bonne ou mauvaise, mais bien tout le cheminement du personnage quittant un jour sa chaumière simple orphelin apprenti sorcier pour y revenir Président de la République… Euh… J’en ai peut-être trop dit quand même là, non ?

Aldobrando2

En tout cas, je ne saurais trop vous recommander de vous précipiter sur cette magnifique BD, c’est clairement un petit chef-d’œuvre.

Odradek

6 commentaires sur “Aldobrando

Ajouter un commentaire

  1. Beaucoup de bien en est dit, après feuilletage je n’ai pas été convaincu. J’avais adoré l’adaptation de François villon. Sans doute faudra t’il que je m’y colle. Merci pour ton avis enthousiaste en tout cas!

    Aimé par 2 personnes

  2. Peut-être pas vraiment un coup de cœur, mais très certainement une super agréable lecture. C’est sympa, j’aime beaucoup. ♥♥♥♥

    J'aime

  3. J’ai enfin pu mettre la main dessus et je dois dire que je partage votre enthousiasme sur cette belle fable très sympathique dont j’ai été émerveillé par les couleurs sublimes encensées très justement par notre chroniqueur.
    Mon petit côté fleur bleue m’incite à le classer en coup de cœur !🥰… ça fait du bien au milieu des BD violentes chroniquées dernièrement !😡

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :