Undertaker – tome 5 – l’indien blanc

Scénario : Xavier Dorison
Dessin : Ralph Meyer
Éditeur : Dargaud
58 pages
Date de sortie :  31 octobre 2019
Genre : western


 » – Les armes, c’est comme le reste, Jonas… Il faut s’adapter ou crever.

– Sauf que parfois, Sid, s’adapter c’est crever. »

 

Présentation de l’éditeur

Un blanc, enterré dans un cimetière Apache, au coeur des terres interdites d’Arizona ; impossible… Et pourtant ; ce blanc s’appelle Caleb Barclay. Il était le fils de la femme la plus riche de Tucson avant d’être kidnappé par les Indiens. Et Miss Barclay est bien décidée à le récupérer coûte que coûte. Telle est la mission qu’elle a donné à son futur mari, Sid Beauchamp. Lui reste à faire appel au seul homme assez fou pour aller profaner une tombe au coeur du territoire de Salvaje, le plus cruel des guerriers Apaches, un homme prêt à tout risquer pour rendre la dépouille d’un fils à sa mère… Un homme prêt à tout parce qu’il n’a plus rien à perdre… Jonas CROW.

undertaker t5_pl

Mon avis

Undertaker ou la série BD qui vous rend heureux à l’arrivée d’un croque-mort ! Pour les retardataires, ce western qui a redonné ses lettres de noblesse au genre depuis maintenant 5 volumes, raconte les péripéties et mésaventures de Jonas Crow, croque-mort itinérant de son état. Après 4 tomes très aventureux et assez violents, nous retrouvons le dit Jonas à nouveau seul face à son errance et ses démons. N’ayant plus rien à perdre il se lance dans une aventure complètement folle et se retrouvera empêtré dans les mailles d’une drôle de machination où se mêlent indiens, riches propriétaires terriens blanc, et ancien camarade de jeu de Jonas Crow. Bref, un bon petit baril de poudre à mèche courte qui s’apprête à exploser et tout raser sur son passage.

Ce nouveau cycle prévu sur deux tomes se présente sous les meilleurs auspices ! Encore plus violent et plus sombre, les nombreux rebondissements de l’intrigue donnent un air de thriller à ce western. Et puis, avec l’apparition de Sid Beauchamp, on en apprend aussi un peu plus sur le personnage de Jonas, sur son histoire et sa personnalité. Les auteurs construisent pas à pas l’univers de cette série et l’histoire de leur personnage. Plus on avance dans la série, plus le personnage de Jonas intrigue et plus on veut en savoir sur lui.

Que dire qui n’a déjà été dit du dessin de Ralph Meyer !? Sublissime, magnifique, éblouissant, hypnotisant ! Tout est contrastes entre ombres et lumières, avec une utilisation superbe d’aplats noirs par opposition au blanc des paysages hivernaux, ou entre froid et chaleur dans de magnifiques images où la neige se heurte aux chaudes couleurs dorées de la roche des canyons. Du grand art, qui est d’ailleurs tout autant appréciable en noir et blanc.

Pas de surprise sur ce nouvel opus, comme pour les précédents c’est du tout bon dont on attend la suite explosive avec une grande impatience.

Loubrun

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :