Mamas

Petit précis de déconstruction de l’instinct maternel.

Scénario et dessin : Lili Sohn
Éditeur : Casterman
Date de sortie : 11/09/2019
Genre : documentaire, Femme, société
Pages : 296

 « Mamas » est une belle théorie qui […] a le mérite d’être pertinent grâce aux recherches expliquées de façon à être compréhensible pour tous et percutant grâce aux détails personnels permettant à chaque famille de s’identifier (soi-même ou un proche) lors de l’arrivée d’un nouveau membre tout petit, tout meuuugnon.

Présentation de l’éditeur :

Le mot de l’auteur : « Petite j’étais persuadée qu’il fallait avoir des enfants. A 15 ans, je pensais que je serai mère à 20 ans, à 20 ans je pensais que ça serait vers 25 ans. Et puis j’ai rencontré des gens qui pensaient autrement et qui questionnaient la charge sociale de l’obligation de maternité. J’ai commencé à me demander si moi, j’en voulais vraiment. Ce que ça signifiait et pourquoi on le faisait ? J’étais très mitigée sur le sujet. Et puis un jour, à 29 ans, j’ai eu le cancer. En même temps que l’annonce de la maladie, on m’a prévenu que les traitements allaient probablement me rendre stérile. Là, tout d’un coup, ça a été comme si on m’ôtait un jouet et que tout ce que je voulais c’était ce jouet-là ! Quatre ans plus tard, me voilà enceinte. À travers ma propre maternité, je veux interroger le fameux instinct maternel, l’explorer du point de vue philosophique, culturel, historique ; mais aussi aborder les différents types de parentalité, à travers d’autres témoignages. En bref : c’est quoi l’instinct maternel ? Et est-ce qu’il existe vraiment ? »

9782203178625_4

Mon avis :

Bien que j’aie été moins impliquée dans la lecture de « Mamas » que de « Vagin tonic », il est indéniable que Lili Sohn sait nous prendre non seulement par les sentiments, mais aussi par les neurones. Dès lors, même pour ceux qui n’ont pas l’instinct maternel, il est raisonnable de se demander si c’est inné ou acquis chez la femme ? La gent féminine a-t-elle réellement une horloge qui lui rappelle sans cesse l’existence d’une date de péremption pour la fertilité ? Oui ? Et bien non !

Autant vous dire que ce bouquin est un recueil d’explications de l’autrice qui permet enfin (ENFIN !) d’argumenter l’(absence d’) envie d’être mère un jour… en remontant jusqu’à la genèse de l’Humanité pour revenir à nos jours, en se basant sur sa propre expérience et des recherches scientifiques, Lili Sohn décortique toutes ces idées préconçues affirmant que la femme doit enfanter, que c’est génétique, qu’il suffit d’accoucher pour savoir quoi faire avec son bébé par la magie du Saint Esprit… et j’en passe et des meilleures.

rs-218-lucie-1

Et le père dans tout ça ? Comment procréer quand on le désire vraiment, mais que le corps d’un des deux partenaires dit « niet » ? Ce qui est légal, ce qui ne l’est pas ; ce qui se fait en France et dans le monde… On peut dire que l’autrice a mené sa grossesse sur les chapeaux de roues pour nous concocter en même temps un manuel, non pas de la mère parfaite, mais bien du « parent averti ».

À défaut de donner des cours pratiques de parentalité, chaque parent étant finalement différent car chaque individu l’est, « Mamas » est une belle théorie qui pourrait instruire les parents, les géniteurs, les non parents, … les jeunes aussi, pourquoi pas, dans un style frais et ludique – même si ce dessin moderne et à la frontière du rudimentaire… sauf pour les gravures anciennes retouchées pour être kitch (j’adore) – qui a le mérite d’être pertinent grâce aux recherches expliquées de façon à être compréhensibles pour tous et percutant grâce aux détails personnels permettant à chaque famille de s’identifier (soi-même ou un proche) lors de l’arrivée d’un nouveau membre tout petit, tout meuuugnon.

 

À mettre entre toutes les mains pour élargir votre culture générale et votre connaissance de l’être humain, voire de soi-même !

ShayHlyn.

PS : pensée à ma Sister que j’ai retrouvée dans pas mal de pages en lisant « Mamas », elle qui a donné naissance à une petite princesse cet été.

5 commentaires sur “Mamas

Ajouter un commentaire

  1. Bien que je ne l’ai pas lu je m’y retrouve déjà dans ta chronique car hey oui je ne veux pas d’enfants. Malheur, désespoir, ce fut un tollé quand je l’ai annoncé et affirmé et je reçois encore pas mal de remarques sous formes de bons conseils. Ne parlons pas du moment ou j’ai abordé « ligature des trompes »… Bref je serais intéressée de le lire 😉 Bisous.

    J'aime

  2. Toutes les volontés de chacune sont respectables, l’important est qu’elles soient assumées. 😉
    Je vous signale que je vous ai envoyé un mail pour une lecture conseillée si vous êtes romantique ! 😘

    J'aime

  3. Ouiii, faut pas que j’oublie d’ailleurs. Ca m’a l’air bien.

    L’important, c’est que chaque croyance, chaque culture, chaque volonté de chacun soient respectées sans empiéter sur les valeurs des autres.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :