Humanitas

Auteur :  Aki Yamamoto
Éditeur : Glénat
Genre : seinen, documentaire, aventure, histoire
256 pages
Sortie : le 15 mai 2019

Une grande bouffée de conscientisation sur l’évolution humaine à travers les âges, également selon leur localisation géographique. Un ouvrage fort intéressant, tant par le contenu que par le graphisme remarquable.

Présentation de l’éditeur :

Qu’est-ce que l’humanité ?

Ocelot, le chevalier aveugle dans l’Amérique avant l’invasion espagnole. Yuri, le joueur d’échecs russe en pleine guerre froide. Ena, la chasseuse de baleine du pôle nord. Trois destins bien distincts pour une seule question : qu’est-ce qui nous fait vivre ? Suivez le combat de chacun de ces trois personnages à travers le globe, hors de nos règles sociales, de la culture occidentale et de la morale judéo-chrétienne. Une belle réflexion sur l’humanité.

Aki Yamamoto, jeune auteur découvert par l’éditeur Shogakukan, signe ici son premier ouvrage. Dans la lignée de Minoru Takeyoshi (Le Couvent des damnées) ou de Hozumi (Les Deux Van Gogh), c’est un message direct et sans concession que nous livre Yamamoto. Dans un format roman graphique, ce beau one-shot sera une découverte idéale pour ceux qui souhaitent s’aventurer hors des sentiers battus du manga.

D7F9jyTW0Ac4ucI

Mon avis :

L’humanité, sa complexité, ses variables et ses différences se retrouvent décrites de manière non exhaustive dans ce manga. Les trois histoires ici racontées dépeignent comment trois civilisations ont évolué jusqu’à, dans le cadre de la tribu d’Amérique latine, son extinction.

La première civilisation de ce tome se construit autour de différentes traditions archaïques. En l’occurrence, l’obligation, pour des enfants nés jumeaux, d’être élevés au combat dans des grottes séparées, pour qu’à l’âge de 13 ans, ils s’affrontent dans un combat à mort. Le survivant étant destiné à récupérer l’âme de sa victime pour enfin être spirituellement complet.

ll9pZm92

Dans le second volet, l’auteur nous emmène durant la guerre froide entre les États-Unis et l’URSS. La Russie souhaite plus que tout que son peuple s’élève au-dessus de tout autre, notamment des Américains. C’est ainsi que le gouvernement recrute des personnes douées dans différents domaines. C’est le cas de Youri, prisonnier d’un camp de travail dans le fin fond de la mère Russie, sexuellement abusé par ses codétenus qui, du jour au lendemain, sera propulsé au statut de héros politique en se montrant imbattable aux échecs.

Humanitas-2

Enfin, l’histoire d’amour tragique d’un gentilhomme anglais ayant fait naufrage sur les côtes glaciales de l’Alaska. Complètement désorienté, il va néanmoins s’attacher à la tribu d’esquimaux lui ayant sauvé la vie. Notamment une jeune femme dont l’existence lui apprendra à ses dépens l’incommensurable différence qu’il existe entre des peuples des différentes régions dans le monde.

D7F9jyWXoAAl1Xb

Autant dire que Humanitas nous fait réfléchir de façon anthropologique. S’imaginer à ces différentes époques, constater ces chocs culturels, et découvrir les us et coutumes qu’on ne pourrait pas imaginer de nos jours.

Ces traditions ancestrales qui dictent les moindres faits et gestes de tout un village, allant même jusqu’au sacrifice humain ; la dureté de la vie en Russie, qu’on peut encore malheureusement supposer dans quelques contrées ou camps militaires secrets; la place de la femme dans la communauté, à la fois soumise et active selon la région et l’époque où elle vit.

Une grande bouffée de conscientisation sur l’évolution humaine à travers les âges, également selon leur localisation géographique. Un ouvrage fort intéressant, tant par le contenu que par le graphisme remarquable. Un dessin qui sied parfaitement au style historique de ce manga, des personnages attachants et soignés, des tenues étudiées et des décors détaillés.

Autant dire que j’aimerais lire davantage d’œuvres de cette qualité.

ShayHlyn

Un commentaire sur “Humanitas

Ajouter un commentaire

  1. Encore une chronique enthousiaste de Jeanne ! 😉
    J’ai quand même appris un nouveau mot « conscientisation »… heureusement que certains us et coutumes ont évolué au fil du temps, sinon je plaindrais les jumeaux, et que dire des triplés , voire plus ! 🙄
    Sinon, toujours aussi… généreuse pour le dessin ! 🤔

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :