Transperceneige – Extinctions – acte 1

Scénario : Matz ; Jean-Marc Rochette
Dessin : Jean-Marc Rochette
Éditeur : Casterman
88 pages
Date de sortie :  mai 2019
Genre : anticipation


« Mais je vais te dire ce qui n’est pas en voie d’extinction : l’Homme. Et particulièrement les ordures dans ton genre … »

Présentation de l’éditeur

Sur la terre exsangue, surpeuplée, un groupe d’écolo-terroristes radicalisés décide d’accélérer le processus d’extinction et de déclencher une apocalypse climatique. Un milliardaire visionnaire chinois (inspiré de la figure d’Elon Musk) décide de les contrer. Obsédé par le survivalisme, depuis des années, il s’est préparé au pire scénario catastrophe : il a inventé un moteur autonome qu’il a intégré à une arche de Noé 2.0, Le Transperceneige. Quand la folie des Apocalypsters triomphe, le train est prêt. Au cœur de l’hiver atomique, le compte à rebours de l’ère glaciaire débute et la mission de sauvetage ultime est lancée.

extinctions t1_pl

Mon avis

BD d’anticipation au parcours éditorial un peu chaotique, Le Transperceneige n’en est pas moins devenu culte depuis les 3 décennies que le premier volume est paru. C’est en 1984 sous la plume de Jacques Lob et sous les crayons de Jean-marc Rochette que parait le premier tome de ce huis-clos étonnant à l’intérieur d’un train en perpétuel mouvement. Cette fable d’anticipation post-apocalyptique s’éloigne vite des considérations technologique et survivalistes du genre pour se concentrer finalement sur une critique habile de la société de classes, voire de castes.

Si le premier tome aurait pu se suffire à lui-même, une suite est néanmoins donnée en 1999 avec L’arpenteur, scénarisé par Benjamin Legrand, qui a remplacé Jacques Lob décédé en 1990, et toujours Jean-marc Rochette au dessin. Si ce dernier a évolué, le propos est toujours aussi prenant et angoissant. Deux autres volumes suivent, La traversée (Benjamin Legrand et Jean-marc Rochette ) et Terminus (Olivier Bocquet et Jean-marc Rochette).

Si ce n’est déjà fait, je vous recommande chaudement la lecture de cette série culte.

Le tome qui nous concerne aujourd’hui n’est autre qu’un préquel à la série mère dans lequel le nouveau scénariste Matz nous montre comment l’humanité en est arrivé a avoir un petit échantillon d’humains survivants dans un train après une apocalypse nucléaire. Matz ancre son récit dans une actualité et une réalité forte, puisque son point de départ est le dérèglement climatique dû à l’activité humaine. Il met alors en scène des groupes de survivalistes cherchant à sauver ce qui peut l’être et un groupe d’écolos-terroristes convaincus qu’il est vain de sauver qui que ce soit et qui va même donner un petit coup de pouce pour arriver plus vite dans le mur.

Il est vrai que l’état dans lequel nous mettons la planète n’est pas des plus réjouissant pour l’avenir, et ce récit prend alors un fort accent prophétique. Mais d’une façon extrême qui ne laisse quasiment pas de place à l’optimisme. Tout ici n’est que pessimisme, noirceur et violence, et fini par donner un peu la nausée …

Jean-marc Rochette nous livre son dessin très charbonneux qu’on lui connait sur ses deux derniers albums Ailefroide altitude 3954 et Le Loup, dont la noirceur du trait renforce un peu plus, si besoin était, cette ambiance pessimiste.

Préquel intéressant pour les fans de la série, au propos très sombre et violent qui peut déranger (même si il y a un côté jouissif à voir des tueurs d’éléphants se faire pulvériser la face), mais à l’accent prophétique d’une efficacité redoutable dans le genre anticipation.

Loubrun

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :