Robinsons, père & fils

Scénario : Tronchet
Dessin : Tronchet
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 10 avril 2019
116 pages
Genre : Biographico-humoristique

…on se met très facilement à la place du protagoniste dit « le grand couillon en short » (L’auteur, quoi…) face à ses doutes et autres questionnements métaphysiques.

Présentation de l’éditeur

L’auteur, urbain sur-connecté du XXIe siècle, tente l’aventure du naufragé volontaire sur une île lointaine et minuscule. Et en plus, il emmène son fils en pleine adolescence. Comment survivre à cette double épreuve ?

S’isoler plusieurs mois sur l’île aux Nattes, un îlot proche de Madagascar, en profiter pour évaluer son niveau de résistance à l’absence de confort moderne, se confronter à un nouveau quotidien et le faire avec son ado de 13 ans pour goûter encore un peu à la joie d’être père, voilà une opportunité que Didier Tronchet n’était pas prêt à laisser passer. Mais il ne s’attendait pas vraiment à ça…

sans_titre_2-4245453

 

Mon avis

Tronchet, c’est un peu mon chouchou, celui qui garde une place spéciale dans ma bédéthèque grâce à son héros Jean-Claude Tergal qui ensoleilla de folles crises de rire ma fin d’adolescence boutonneuse. En plus, depuis que je l’ai croisé il y a une paire d’années au festival BD de Blois, je l’apprécie encore plus. Eh oui, le gars est absolument charmant, drôle et très humble. Bref, quand il sort une BD, je demande au grand patron (Samba, le fameux Samba de SambaBD) si je peux la chroniquer. Comme il ne peut rien me refuser tellement je suis gentil, en général, il accepte (ainsi que le chèque qui accompagnait ma requête… of course).

pl-1

Eh bien, jeunes et moins jeunes gens, une fois de plus, je ne suis pas déçu. Bien au contraire ! Robinsons, père & fils et une excellente surprise. L’auteur fait appel aux ingrédients habituels de ses histoires, à savoir :

  • Un zest d’observation
  • Un brin de nostalgie
  • Un soupçon de poésie
  • Une pincée de dépaysement
  • Une belle poignée d’humanité
  • Et, last but not least, une bonne dose d’humour

robinsonPereEtFils-3

Le résultat est une BD vraiment très touchante. J’imagine qu’elle l’est d’autant plus si l’on est soi-même déjà comblé par les joies de la paternité. Car même si nos enfants (quand on en a, bien sûr) n’ont pas forcément 13 ans, on se met très facilement à la place du protagoniste dit « le grand couillon en short » (L’auteur, quoi…) face à ses doutes et autres questionnements métaphysiques. Et c’est bien là tout le talent de Didier Tronchet : nous rendre accessibles ses états d’âmes, le plus souvent par le biais de l’humour, mais sans jamais donner de leçon.

pl-2

Bon, et sinon, pour ce qui est du dessin, vu qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, je vais vous remettre ce que je disais de son précédent ouvrage puisque que j’en pense toujours la même chose :

Je ne vais pas m’attarder sur le dessin, c’est du Tronchet en couleur. Aquarelles aux tons plutôt chauds et style inimitable, notamment les tronches, qui peut ne pas plaire à tout le monde, j’en conviens. Bref, on aime ou pas, mais si vous achetez une BD de lui, c’est probablement que vous aimez.

Et puis, cette BD aux accents contemplatifs lui donne également l’opportunité de nous offrir quelques jolies planches pleine page, comme autant de photographies des réalités humaines de l’île. Très joli !

20190527_011855

Voilà, donc, une BD aussi drôle que touchante. Que demander de plus ?

Odradek

 

4 commentaires sur “Robinsons, père & fils

Ajouter un commentaire

  1. Je m’insurge contre le portrait qui m’est attribué, je ne suis ni vénale ni gentil. Je suis un grand pragmatique tout le monde sait ça …Odradek va finir comme Loubrun, écartelé, flagellé,…..:-)))

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis aussi un fan de Tronchet que j’avais rencontré il y a bien longtemps à Bordeaux lors du salon d’Artigues où il nous avait gratifié d’un One-man-show exceptionnel sur les planches, démontrant un grand talent de comédien du style Alexandre Astier 😍
    Je l’avais découvert grâce à son héros Raymond Calbuth qui m’avait enthousiasmé et je ne l’ai plus quitté depuis !
    Je lirai bientôt avec plaisir son Robinsons 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :