L’arche de Néo tome 1

À mort les vaches !

Scénario : Stéphane Betbeder
Dessin : Paul Frichet
Éditeur : Glénat
Date de sortie : 10 mars 2019
Genre : animaux, documentaire

Une véritable prise de conscience présentée par Betbeder et Frichet qui ne manqueront pas de faire réfléchir n’importe quel lecteur. […] Une série enrichissante, à n’en pas douter, avec quatre héros qu’on aimerait sans aucun doute sauver.

Présentation de l’éditeur :

Ne le prenez pas pour un jambon !

Poussé à la retraite après une fulgurante carrière de modèle, Néo – un cochon nain en pleine croissance – rejoint une Z. A. D. où il est accueilli par des amis des bêtes dans une ferme occupée. Quand ceux-ci se font violemment déloger par les forces de l’ordre, Néo s’enfuit en compagnie de quatre autres animaux de basse-cour, seuls rescapés du champ de bataille. Il y a Renata, la vache laitière, moulin à paroles et serial gaffeuse ; Bruce le bœuf des Highlands, qui traverse une violente crise d’adolescence ; Ferdinand, la poule qui se prend pour un coq ; et Soizic, la brebis bretonne à la toison épaisse et au caractère bien trempé. La petite troupe doit quitter cette zone de guerre ou ils seront capturés et envoyés à l’Abattoir. Maintenant, il leur faut trouver une nouvelle terre d’accueil…

Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité », parait-il. C’est même inscrit dans la loi. Il ne leur manquait que la parole et c’est désormais chose faite. Stéphane Betbeder plonge ses personnages à quatre (et deux)… pattes dans une odyssée animalière que n’auraient pas reniée les plus grands héros du genre humain. Cette nouvelle série trépidante abordera les thèmes touchant à la condition animale (abattoirs, traitement réservé aux animaux domestiques, tests pharmacologiques, combats d’animaux, etc.) ; Chaque album interrogeant le rapport particulier que nous entretenons avec les autres espèces qui partagent avec nous la planète.

Sans titre 3

Mon avis :

Stéphane Betbeder, qu’on ne présente plus (grâce notamment à « les liaisons dangereuses » tome 1 et tome 2, pour ne citer que ce titre), revient avec une docu-fiction tout à fait dans l’air du temps : la sensibilité des animaux ! À l’heure où les partis politiques animaliers grappillent des points par-ci, par-là en Europe, où le véganisme passe sur toutes les lèvres avec des avis pour ou contre, … « L’arche de Néo » nous plonge au cœur de ce que les animaux pourraient nous dire s’ils avaient le don de la parole.

Tout un programme qui va s’étaler sur plusieurs tomes afin de découvrir tous les aspects de la vie des animaux autour de nous. Qu’ils soient sauvages, comme les hérissons – éternelles victimes des voitures sur les autoroutes – ou dans nos fermes et autres établissements.

Sans titre 4

Ce premier tome nous dépeint avec horreur la destinée des vaches à l’abattoir. Déjà terrifiant rien qu’à son évocation dans les étables car tout animal sait que nul ne revient jamais de là, imaginez la tête de nos héros à poils et à plumes quand ils découvrent comment s’achève la vie de leurs compères. Une tuerie à la chaîne parfaitement dessinée par Paul Frichet pour nous donner la pleine conscience de ce qu’on pourrait ressentir face au pistolet étourdissant, comment la peur et le malaise pourrait gagner n’importe qui en étant suspendu par une patte arrière en direction d’un homme muni d’une scie circulaire, le dégoût alors de voir tant de bovidés transformés en steak…

Une véritable prise de conscience présentée par Betbeder et Frichet qui ne manqueront pas de faire réfléchir n’importe quel lecteur. A-t-on besoin de massacrer autant d’animaux pour vivre (surtout quand on voit ce qui termine dans les poubelles) ? Ne pouvons-nous pas agir avec « humanité » envers ceux qui nous offrent bien involontairement leurs viandes ? Une série enrichissante, à n’en pas douter, avec quatre héros qu’on aimerait sans aucun doute sauver.

Encore un coup de cœur, car ça me touche énormément… promis, je ne craque pas sur tout ce qui a trait aux animaux.

ShayHlyn

 

Un commentaire sur “L’arche de Néo tome 1

Ajouter un commentaire

  1. Mais tu peux craquer tant que tu veux sur tout ce qui a trait aux animaux !… je suis bien d’accord avec toi et je l’ai démontré en votant pour eux aux Européennes ! 🤔
    J’ai aussi très nettement réduit ma consommation animale (les steaks végétaux compensent bien) et j’espère aussi dans les progrès de la science (pour les générations futures…) qui arrive à créer de la viande sans tuer d’animaux…
    https://www.lci.fr/sciences/de-la-vraie-viande-sans-tuer-d-animaux-etes-vous-prets-a-passer-au-steak-artificiel-etats-unis-2062877.html
    Faut que je me procure cette BD 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :