Les petites faveurs

Auteure :  Colleen Coover
Éditeur : Glénat
240 pages 
Parution : 24 avril 2019
homosexualité, pornographie

Aussi enjouée qu’explicite, Les Petites faveurs est un roman (porno)graphique de filles pour les filles. Féministe engagée et bisexuelle avouée, la dessinatrice américaine Colleen Coover signe une BD moderne, libérée et empreinte de fantaisie qui va vous faire rougir… de plaisir.

Présentation de l’éditeur :

La BD pour les filles qui aiment les filles

Annie aime se faire du bien. Et elle n’a besoin de personne pour se donner du plaisir. Du moins le pensait-elle jusqu’à l’apparition de Nibbil… Cette jeune femme, créée à partir de sa conscience et capable de changer de taille à volonté, va emmener Annie dans une exploration sans précédent de sa sexualité. Ensemble, elles vont lui faire découvrir des plaisirs insoupçonnés…

Aussi enjouée qu’explicite, Les Petites faveurs est un roman (porno)graphique de filles pour les filles. Féministe engagée et bisexuelle avouée, la dessinatrice américaine Colleen Coover signe une BD moderne, libérée et empreinte de fantaisie qui va vous faire rougir… de plaisir.

71vr7fvW19L

Mon avis :

Mesdames, tout comme vos joujoux olé olé : planquez-moi ce livre que je ne saurais voir. Plus sérieusement, même si l’intrépide Nibbil semble un peu trop jeune pour les jeux auxquels elle s’adonne avec l’héroïne, ce n’est pas une raison pour laisser les enfants découvrir cette bande-dessinée.

50 nuances de Grey, c’est du petit lait à côté de ce florilège de pages plus audacieuses les unes que les autres. Mais que diable : il n’y a pas de mal à se faire du bien, d’autant que les hommes n’ont pas l’apanage des œuvres interdites aux moins de 18 ans. C’est d’ailleurs Céline Tran (connue dans ses rôles X sous le pseudonyme de Katsuni) qui nous le rappelle, tout comme elle fit également l’introduction de « Les joies du sex-toy ».

En ce jour de lutte pour les droits des LGBTQ, je trouvais peut-être audacieux, mais sympa, de briser un tabou en présentant une œuvre pour les femmes… notamment celles qui aiment les femmes. Le sexe n’est ni mal, ni dégradant, ni intolérable s’il est pratiqué par des personnes majeures (petit rappel : majorité sexuelle vs majorité civile) consentantes. Alors hue cocotte !

tumblr_lc7yiyY9sb1qe0ip1o1_500

Faites vous plaisir, d’autant que le style graphique de Colleen Coover est rafraîchissant et très girly. Petit bémol qui n’engage que moi : le personnage de Nibbil a franchement l’air trop jeune pour jouer avec des femmes adultes (on dirait une collégienne, tant dans les traits que dans l’attitude). Mais les petites aventures sont un nectar (sans jeu de mots) pour celles qui apprécient les moments intimes et coquins, seules, avec partenaires ou quelconque jouet affriolant.

ShayHlyn.

 

2 commentaires sur “Les petites faveurs

Ajouter un commentaire

  1. Oui, j’ai trouvé aussi. Et j’ai eu du mal à cause de la jeunette, trop jeune pour faire mumuse avec des adultes

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :