Les rescapés d’Eden – tome 1 – au commencement…

Scénario : Bernard Swysen
Dessin : Siteb
Éditeur : Soleil
52 pages
Date de sortie :  20 mars 2019
Genre : fantastique


« Je vous le répète, chers confrères, que si l’ordinateur central atteint le noyau terrestre, Eden, notre cité, sera totalement anéantie ! »

Présentation de l’éditeur

Eden, cité florissante, il y a 300.000 ans… Yab est la risée de sa classe et n’a guère l’occasion de briller auprès de la belle Soléa, dont il est secrètement amoureux. À l’institut des sciences, le professeur Haroun tente, en vain, de mettre en garde les gouvernants sur les dangers que représente la progression de l’ordinateur central, qui contrôle tout, dans les entrailles de la Terre. Parallèlement, Soléa a trouvé un passage oublié de tous qui permet, malgré la formelle interdiction, de sortir de la ville…

les rescapés d'eden t1_pl

Mon avis

Et si le monde hyper technologique et connecté que nous connaissons aujourd’hui avait déjà existé ? C’est en gros ce que proposent Bernard Swysen et le jeune dessinateur Siteb, dont c’est ici le premier album. Dans cette nouvelle série aux allures BD Jeunesse, les auteurs réécrivent et réinventent l’histoire d’Adam et Eve dans une interprétation fantastique et humoristique, aux accents de science-fiction et de fable écologique.

Clairement écrite dans le but de divertir – but largement atteint pour les jeunes lecteurs – cette histoire n’est cependant pas dénuée de nombreuses pistes de réflexions et nous renvoie en pleine face le reflet du monde dans lequel nous vivons. Une société de plus en plus dépendante de la technologie ayant besoin de plus en plus d’énergie, et qui continue d’appuyer sur le champignon en ayant bien conscience d’aller droit dans le mur. C’est ce à quoi m’a fait penser ce professeur Haroun qui parle dans le vide en tentant d’alerter les autorités sur cette fuite en avant que la cité d’Eden est en train de vivre. L’histoire tourne alors à la catastrophe et la cité florissante finira en poussière ne laissant derrière elle que les deux jeunes Yab et Soléa.

Les personnages attachants, les situations rocambolesques et humoristiques font de cette histoire un bon divertissement qui ne manque pas de rebondissements et d’action et dont le double niveau de lecture devrait séduire un large public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Saluons le beau travail du jeune dessinateur Siteb qui fait un travail remarquable tant au niveau du style que de la mise en page. Dans un registre semi-réaliste, ses personnages sont dotés de belles expressions et les décors foisonnent de détails. Associé à une colorisation vive et chaleureuse, cela rend un album des plus agréables dans lequel on a plaisir à se plonger.

Une nouvelle série très prometteuse dont ce premier volume se termine sur une grande inconnue quant à la tournure et au ton que prendra cette aventure dans les albums suivants.

A suivre …

Loubrun

 

 

Un commentaire sur “Les rescapés d’Eden – tome 1 – au commencement…

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :