Samurai Origines T.2

Le Maître des encens

Scénariste : Jean-François Di Giorgio
Dessinateur : Vax
Editeur : Soleil
Genre : Médiéval
48 pages
Sortie : le 6 mars 2019

Avis de l’éditeur :

Cet été là, Takeo s’entraîne pour devenir Samurai, en s’ennuyant à mourir. Heureusement, Yukio, une jolie et mystérieuse sabreuse, débarque sur l’île. Entre les deux va naître une extraordinaire amitié.

Mon avis :

L’unique but pour Takeo consiste à devenir le plus rapidement possible samurai. En dépit de ses incroyables efforts, long est le chemin qui mène au guerrier.

Lorsque la belle Yukio traverse son village, le jeune Takeo y découvre également son destin. La jeune femme, experte en techniques au sabre, fuit son père qui l’a promise à un vieillard de 83 ans. Arrivée sur l’île, elle recherche un moine zen, qui n’est autre que le maître de Takeo. Mais la belle attire les foudres et plus d’un se méfie des raisons de sa venue…

La trame offre les rudiments classiques en matière de samurais, dont Jean-François Di Giorgio y ajoute une touche fantastique comme par exemple les apparitions des « Tsuhiganos », ces créatures à l’apparence d’insecte de la taille d’un village.  La quintessence et la maîtrise du sabre sont aux rendez-vous, tout comme les différentes dynasties et les hiérarchies entre disciples.

PlancheA_361250

Ce titre manque toutefois d’un coup de punch pour s’aligner comme une référence du genre. Hormis les dix dernières pages qui démontrent l’une des raisons primordiales pour l’accomplissement de Takeo à devenir samurai, on reste quelque peu dubitatif en mode lecture simple sans bondir de son siège.

Graphiquement, rien à redire concernant le travail esthétique de Vax, si ce n’est un manque de finesse lors des combats de sabres. Ceux-ci offrent une belle dynamique, certes, mais les visages demeurent inexistants, y compris pour les plans rapprochés. Les décors demeurent fidèles à eux-mêmes, gratifiés de quelques paysages tout à fait pittoresque.

Loin d’être le meilleur titre de la saga, on espère un troisième tome d’une autre envergure.

 

Coq de Combat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :