Balle tragique pour une série Z

Scénario : Roger Seiter
Dessin : Pascal Regnauld
Éditeur : Glénat
64 pages
Date de sortie :  février 2019
Genre : polar


Il ne fait pas toujours bon être sous le feu des projecteurs …

Présentation de l’éditeur

Mai 1958 à Los Angeles, dans les studios Disney à Burbank. Sous les projecteurs, la chaleur est accablante. Jimmy White, éternel second rôle, joue dans une série pour gosses, un truc un peu naïf qui raconte l’histoire d’un type masqué qui se fait appeler « Zorro ». C’est Brenda, son agent, qui lui a dégoté ce boulot. Jimmy fait un peu de tout. Le cascadeur, la doublure et les rôles de petites frappes qui se font immanquablement embrocher par le renard masqué, ce poseur prétentieux de Guy Williams. Jimmy a aussi des dettes. Cinq mille dollars qu’il doit à Giuseppe Battaglia, l’un des pires usuriers du quartier de Fairfax. Pour Jimmy, l’existence serait merdique s’il n’y avait pas Sally Davis, cette figurante dont il est tombé follement amoureux sur un plateau. Seulement, depuis que Buddy Drummond, producteur de la Fox aussi puissant que lubrique, a fait miroiter à la belle un premier rôle dans un western, Jimmy commence à avoir des doutes sur leur liaison. Dos au mur, il est sur le point de commettre l’irréparable…

balle tragique pour une série Z_pl

Mon avis

Pascal Regnauld et Roger Seiter nous avaient fait une belle surprise en 2015 et 2016 avec Trou de mémoire, un chouette polar au traitement graphique assez exceptionnel.

Ils remettent le couvert, toujours avec un polar et dans le même style graphique, mais cette fois-ci en one-shot. Le cadre choisi semble idéal pour ce genre : années 50, Hollywood, le milieu cinéma, et une brochette de protagonistes prêts à tout pour se sacrifier au dieu hollywoodien. On est en plein âge d’or du cinéma américain, mais les auteurs préfèrent nous montrer le côté un peu minable et laborieux de l’industrie. Nous voilà donc sur le tournage d’une petite série pour gamins ou il est question d’un vengeur masqué avec un acteur principal un brin mégalo, un acteur sur le déclin jouant les seconds rôles, une belle actrice ambitieuse prête à tout pour réussir et une agent prenant un peu trop à cœur son rôle d’ange gardien.

balle tragique pour une série Z_e01

Ajoutons à cela quelques dettes de jeu, trois ou quatre gros bras de la pègre, un producteur libidineux, on mélange et on verse une dose de mégalomanie, d’ambitions, de frustrations et de pétage de plombs, et l’on obtient un polar de première classe.

Dans une course effrénée avec son lot de fausses pistes et de rebondissements, nous assistons à la quasi autodestruction du pauvre Jimmy. Un pauvre bougre qui a l’art et la manière de se foutre tout seul dans la mouise. L’intrigue est vraiment bien ficelée et Roger Seiter maintien avec brio le suspense jusqu’au final qui laissera plus d’un lecteur pantois !

balle tragique pour une série Z_e02

Graphiquement, Pascal Regnauld garde la même recette qui a fait le succès de Trou noir. C’est tout simplement sublime. Tout en ocres et contours blancs, rehaussés de petites pointes de couleur – souvent du rouge – pour marquer quelques scènes, les planches sont belles a regarder, pleines de détails dans les décors et avec des personnages très expressifs. C’est une belle réussite technique où réalisme des décors avec utilisation de textures discrète mais efficace et semi-réalisme des personnages se marient à merveille confèrent une ambiance très particulière à cet album.

Loubrun

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :