ALGÉRIE – UNE GUERRE FRANÇAISE – Tome 1 – Les derniers beaux jours

Scénario : Philippe Richelle
Dessin : Alfio Buscaglia
Éditeur : Glénat
76 pages
Date de sortie : 06 mars 2019
Genre : Histoire

…Et puis, comme on est dans une fiction, il va de soi que l’on va assister à des déchirements de tragédie grecque, entre amis d’enfance aux chemins différents […] ou encore au sein de mêmes familles…

Présentation de l’éditeur

Alger, octobre 1954. Une poignée d’hommes met au point les derniers préparatifs d’une opération militaire qui durera huit ans. Ils sont six. Six hommes pour gagner l’indépendance de leur pays. L’Histoire les appellera les « Fils de la Toussaint. »

01

Dix ans plus tôt, alors que s’achève la Seconde Guerre mondiale, un groupe d’écoliers aux origines diverses grandit dans l’Algérie plurielle, déjà secouée par des tensions naissantes. Ils sont fils de résistant, Pieds-noirs ou musulmans, tous unis par les liens très forts de l’enfance.

Les « événements d’Algérie », comme on les appelait pudiquement à l’époque, vont bouleverser le cours de leur existence…

Après Les Mystères de la République, Philippe Richelle poursuit son exploration des méandres obscurs de l’histoire de France à travers une nouvelle série de bande dessinée illustrée par Alfio Buscaglia. Algérie, une guerre française : un récit passionnant, grand public, nourri aux meilleures sources documentaires, qui permet de mieux comprendre ces années noires de notre passé récent dont on s’évertue à dissimuler les cicatrices pourtant indélébiles…

 

Mon avis

Eh bien, pour une fois, je suis assez d’accord avec le résumé de l’éditeur… J’ajouterais même le côté très ambitieux de la démarche des auteurs Richelle et Buscaglia. En effet, s’attaquer à la Guerre d’Algérie (qui, dans les textes de loi en France, n’en est toujours pas une…), n’est certainement pas une mince affaire. De nombreux protagonistes sont encore vivants, vieux, mais vivants, et il reste à la fois de nombreuses zones d’ombre (tortures, exécutions sommaires, attentats, massacres, etc.) et de nombreuses cicatrices entre deux pays qui ont partagé une histoire commune pendant plus d’un siècle. C’est donc tout à leur honneur que de se lancer ainsi dans une série de fiction en cinq tomes (normalement) sur cette période charnière de l’Histoire de l’Algérie et de la France.

12

Et donc, il s’agit bien d’une fiction. C’est plutôt une bonne nouvelle car cela permet aux auteurs de ne pas tomber dans une chronique un peu rébarbative et trop linéaire de ce qui s’est passé durant ces années. Au contraire, ce récit est incarné par des personnages auxquels on peut s’attacher, voire s’identifier assez facilement, que ce soit par quelques touches d’humour (toujours bienvenues quand il s’agit d’aérer une ambiance un peu tendue) ou par le déploiement de situations aussi intemporelles qu’universelles, notamment les amours de jeunesse.

06

Côté scénario, donc, on assiste à la genèse du conflit par de petites touches qui nous rappellent à la fois les injustices sociales dont étaient victimes ceux que l’on appelait « les indigènes » mais aussi que tous les métropolitains (les blancs, pour faire court), colons ou non, n’adoptaient pas la même attitude (raciste) envers les populations musulmanes d’Algérie. Les auteurs nous montrent également que l’ordre établit convenait aussi à une partie d’algériens « indigènes » qui profitaient de ce système (tout en restant eux-mêmes des citoyens de seconde zone… il ne faut pas pousser non plus, hein…).

10

Et puis, comme on est dans une fiction, il va de soi que l’on va assister à des déchirements de tragédie grecque, entre amis d’enfance aux chemins différents (indépendantistes contre militaires français) ou encore au sein de mêmes familles (comme c’est déjà le cas dans ce tome avec Slimane renié par son père jusque dans sa tombe).

Bref, si l’on ajoute à cela que le dessin est à la fois propre, discret et assez lumineux (la lumière de l’Algérie !), on obtient un premier tome de qualité qui donne bien envie de lire la suite quand elle sortira.

07

 

 

Odradek

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :