Love & Retry tome 1

Auteure : En Hanaya 
Éditeur :  Soleil
Date de sortie :  06/02/2019
Genre : shôjô

Le scénario de En Hanaya est trop beau, trop mignon pour apporter un plus au genre. C’est donc une gentille petite lecture, avec de superbes dessins pour ravir les amateurs du genre, mais certainement sans plus.

Présentation de l’éditeur :

La seule personne qu’elle ne voulait absolument pas revoir : son ex petit ami ! Tout le monde a-t-il vraiment droit à une deuxième chance ?

Mitsu fait sa rentrée à l’université, elle est encore très marquée par une rupture difficile et elle souhaiterait pouvoir entamer une nouvelle vie et pourquoi pas retrouver rapidement l’amour pour tourner la page. Lorsqu’elle tombe sur Kaede son ex, qui s’avère aussi être son nouveau voisin, les choses se compliquent. Il est plus beau et populaire que jamais, cela va-t-il raviver la flamme entre eux ?

Mon avis :

Les voisins pour qui des histoires romantiques ou rocambolesques se produisent sont assez monnaie courante, comme si le destin devait relier ces gens plus que de coutume. En temps normal, on est déjà heureux de pouvoir être en bon terme avec son voisinage, alors si en plus, il devait se produire davantage…

Sans titre 1

Ce thème apparaît déjà dans un manga beaucoup moins « fleur bleue » que celui-ci ; « Nozokiana » (paru aux éditions Kurokawa) où la jeune et jolie voisine s’avère être une perverse voulant s’adonner à un jeu de voyeurisme avec son nouveau voisin, par le biais d’un trou dans le mur. Dans un autre état d’esprit, impliquant toujours un garçon et une fille, il y a « Switch girl !!! » (chez Delcourt). Les deux protagonistes ne sont pas voisins de palier, mais suffisamment pour que les deux amoureux découvrent les petits secrets honteux l’un de l’autre.

Mais revenons à notre « Love & Retry » : il faut vraiment que le destin s’en mêle pour mettre deux anciens amoureux côte à côte dans un building. Et pourtant, c’est le cas de Mitsu et Kaede. Chacun étant le premier amour de l’autre et pour qui leur séparation au collège fut marquante. De là à vouloir reprendre là où ils avaient arrêté : il ne faut pas grand-chose.

Sans titre 2

En vérité, le scénario de En Hanaya est trop beau, trop mignon pour apporter un plus au genre. C’est donc une gentille petite lecture, avec de superbes dessins pour ravir les amateurs du genre, mais certainement sans plus. Il y a juste ce qu’il faut de magie pour faire battre les cœurs, mais trop de facilité et de simplicité dans les faits pour rendre le tout merveilleux.

C’est juste… mignon. Sans plus.

ShayHlyn.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :