Blake et Mortimer – Tome 25 – La vallée des immortels

Scénario : Yves Sente
Dessin : Teun Berserik et Peter Van Dongen
Éditeur : Dargaud
Date de sortie : 16 novembre 2018
56 pages
Genre : Aventures

…il n’est plus question ici d’empire « jaune » mais de la Chine et de son histoire plurimillénaire. Avouez que ça claque mieux.

Présentation de l’éditeur

À Lhassa, le palais impérial du dictateur Basam-Damdu est anéanti par une escadrille d’Espadons, et le monde, soulagé, fête la fin de la troisième guerre mondiale.

Pendant que, dans la Chine voisine, les communistes de Mao affrontent les nationalistes de Chiang Kai-shek, le Seigneur de la guerre Xi-Li cherche à mettre la main sur un manuscrit qui lui permettra d’asseoir son pouvoir sur l’Empire du Milieu. Face aux menaces qui planent sur la région, le capitaine Francis Blake est chargé d’organiser la défense de la colonie britannique de Hong Kong. De son côté, à Londres, le professeur Philip Mortimer est amené à s’intéresser de près à une curiosité archéologique chinoise suscitant appétits et convoitises. Au même moment, le fameux colonel Olrik, ancien conseiller militaire déchu de Basam-Damdu, profite du chaos ambiant pour monnayer ses services auprès du général Xi-Li afin d’assouvir sa soif de vengeance…

bd_illu_04_blake_c_creditdansmiseenpage_

Mon avis

Je n’irai pas par 4 chemins, j’aime bien cette série. C’est comme ça. Devenue un classique de la ligne claire au fil des années, les 24 premiers tomes des aventures de Blake et Mortimer trônent fièrement dans ma bibliothèque parmi les Dargaud (oui, je range ma bibliothèque par éditeurs… ça vaut ce que ça vaut, mais visuellement c’est plus cohérent…). Et donc, étant en plus assez bon public, quand un nouvel album paraît, je n’imagine même pas qu’il puisse me déplaire.

Une fois de plus : Bingo !

Peter-van-Dongen-nouveau-dessinateur-de-Blake-et-Mortimer_290x176

D’abord, comme c’est dans les vieilles marmites, soi-disant, que l’on fait les meilleures soupes, Yves Sente et ses compères du dessin n’ont rien trouvé de mieux que de retourner aux débuts de la série, c’est-à-dire juste après la première aventure : Le secret de l’Espadon. Bien sûr, politiquement correct oblige (et puis le monde évolue… et puis, bon, quand même, parce que c’était un peu abuser…) il n’est plus question ici d’empire « jaune » mais de la Chine et de son histoire plurimillénaire. Avouez que ça claque mieux.

blake-et-mortimer-25

Question scénario, donc, le professeur Mortimer se retrouve mêlé à une double intrigue impliquant l’ultra-moderne (pour l’époque) système de défense aérien du protectorat britannique en Chine et l’antique avec la sécurisation et la traque d’une preuve archéologique de l’ascendance d’un seigneur de guerre local qui cherche à faire fructifier sa généalogie politiquement – en gros, prendre le pouvoir ! Bref, tout un programme. Evidemment, le vilain Olrik n’est jamais très loin et les coups tordus de l’espionnage d’après-guerre non plus. Comme à son habitude, Blake, en retrait, faisant ses trucs secrets d’agent secret bien en secret dans son petit coin, va devoir voler au secours de son barbu d’ami.

PlancheA_348626

L’intérêt de cet album est double. Premièrement, il permet aux auteurs de mettre en place les éléments de l’histoire qu’ils veulent nous raconter. Ils le font très bien, autant au niveau du rythme que de la cohérence de l’histoire. Deuxièmement, il leur donne l’occasion, soixante-cinq ans après, de nous offrir la suite immédiate du Secret de l’Espadon… Enfin, leur vision de ce qu’aurait pu être cette suite. Quoiqu’il en soit, tout comme leur jeunesse en Inde dans le 1er tome des Sarcophages du 6ème continent est devenu en quelque sorte la version officielle de la jeunesse de nos deux héros, La vallée des immortels va devenir également la version officielle de ce qui s’est passé juste après les belliqueux exploits de nos deux gentlemen.

7795539306_blake-et-mortimer-reviennent-avec-la-vallee-des-immortels

Côté dessin, pas grand-chose à dire… et, quand on parle d’une franchise, s’il n’y a rien à dire, c’est bon signe… Très bon signe même. Ça signifie que les dessinateurs (je ne sais pas qui fait quoi entre Berserik et Van Dongen) ont vraiment fait du bon travail pour se fondre dans le style de Jacobs. On s’y croirait. D’ailleurs, cette fois-ci, en plus d’avoir à imiter le style du maître, ils ont également dû refaire certaines cases afin d’assurer la transition entre la fin de l’Espadon et cet album-ci. Résultat, on a une case quasi identique (celle des ruines), certaines cases vues sous un autre angle (notamment les réactions de Basam-Damdu lors du bombardement de son palais) et des cases qui pourraient être des inédits ou des études de Jacobs (toujours pour l’attaque des espadons). En tout état de cause, les fans ont de quoi s’amuser un peu à comparer les deux BD (ou à chercher le capitaine Haddock… qui est très facile à trouver).

xb4-3-1b2d2.jpg,q1542110307.pagespeed.ic.nnMjxJRzEw

Voilà, je vous l’avais dit, comme toujours, c’est du solide dès qu’il s’agit de Blake et Mortimer.

Odradek

2 commentaires sur “Blake et Mortimer – Tome 25 – La vallée des immortels

Ajouter un commentaire

  1. Moi aussi j’aime cette série. Mais pour autant, j’ai trouvé cet album d’un ennui mortel et sa lecture trop fastidieuse. A force de vouloir poser l’intrigue sur tout le tome 1 de ce diptyque sans trop en dévoiler, ça n’en finit pas de ne pas avancer. Que ce soit dans les scènes sur l’archéologie ou l’espionnage, les dialogues sont interminables et les intentions restent très vagues. Il manque clairement dans ce volume de l’aventure et un souffle épique qui pourrait nous faire digérer ces longs discours.
    Je pense qu’on a là le prototype même du piège du cahier des charges « à la manière de ». A force de vouloir faire comme les BD de Jacobs – qui sont excellentes, mais d’une autre époque – on tombe dans le piège de l’imitation sans relief. Des dialogues plus concis et plus percutants, et surtout moins de récitatifs descriptifs inutiles. Clairement, un album comme ça ne s’adresse qu’aux puristes de B&M. Je ne vois pas comment un lectorat jeune peut être séduit par ça. Cela dit, ça n’est peut être pas l’objectif.

    Les points positifs, car il y en a quand même, ce sont le dessin et l’idée de reprendre juste après Le secret de l’Espadon. ça c’est plutôt sympa pour les fans, dont je suis.
    le dessin est superbe et pour le coup là, l’imitation de Jacobs est la bienvenue. Mais les dessinateurs Berserik et Van Dongen ne sont pas des lapins de 6 semaines dans le domaine de la ligne claire, et ça se voit. Le sujet est parfaitement maitrisé et c’est très certainement le meilleur dessin post Jacobs, avec celui de Antoine Aubin sur le tome 22 L’onde Septimus.
    Enfin, pour répondre à ton interrogation sur qui fait quoi dans le dessin, chacun des dessinateurs a fait 27 pages. D’après eux, même Yves Sente a du mal à savoir qui a fait quoi !

    Je lirai quand même l’album suivant pour savoir tout de même comment ça finit, et parce que le dessin est vraiment top. Et parce que j’aime bien cette série, même si je râle un peu sur ce volume. Mais j’espère que le tome 2 sera moins chiant. Et s’il vous plait Monsieur Sente, si pouviez condenser davantage votre texte.

    ma note 3/5.

    et au fait, j’ai bien vu le capitaine Haddock, mais aussi Odilon Verjus, encore plus facile à voir.

    Aimé par 1 personne

  2. Punaise! je voulais dire ce que j’en pensais mais après Loubrun tout est dit… Album encombré par trop de dialogues qui m’a bien servi le soir pour trouver le sommeil… reste le dessin pour les amateurs de la série dont je suis! (pourvu que le deuxième tome soit plus intéressant)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :