Outcast – tome 6 – invasion

Scénario : Robert Kirkman
Dessin : Paul Azaceta
Éditeur : Delcourt
122 pages
Date de sortie :  octobre 2018
Genre : fantastique ; épouvante


Robert Kirkman et Paul Azaceta poursuivent leur balade le long des sombres chemins tortueux de l’âme humaine, pervertie par des démons.

outcastT6-1

Présentation de l’éditeur

La ville de Rome, en Virginie, a toujours été un haut lieu d’activités démoniaques. Mais récemment les forces des ténèbres ont commencé à se regrouper de plus en plus afin de contrer l’action de Kyle Barnes, le paria qu’on appelle « le proscrit » qui rassemble ses alliés en vue de la grande guerre qui s’annonce. Après cette invasion qui donne son titre à l’album, plus rien ne sera jamais pareil…

outcastT6-e01

Mon avis

Ah là là ! Robert Kirkman est démoniaque ! Voilà 5 tomes (30 épisodes US) qu’il fait monter la pression et maintien le lecteur en haleine avec un arc narratif tendu comme un string pour… maintenir la tension encore un peu plus pendant les deux tiers de ce volume 6 (épisodes US 31 à 36). De la à dire qu’il tire un peu trop sur la corde, il n’y a qu’un pas. Mais, comme je le disais, Kirkman est un véritable démon de la narration et il sait apporter juste ce qu’il faut d’éléments nouveaux pour faire avancer son intrigue et captiver le lecteur.

Il le fait à merveille ici où il nous montre les deux camps retranchés se préparant à l’affrontement final. Kyle Barnes se planque et continue de rassembler ses forces, les possédés se terrent dans l’attente de l’ultime fusion qui fera d’eux définitivement des démons et leur chef recherche activement Kyle pour l’empêcher de nuire à ses projets d’invasion. La marmite boue de plus en plus et quand elle va péter, ça va faire très mal ! Ça fait déjà un peu mal, avec quelques heurts de-ci de-là, et le remplaçant de Sydney, le chef des démons zigouillé dans le tome précédent, semble promis à un bel avenir d’enfoiré de première, n’épargnant ni les siens ni les autres.

Bref, ce huis clos dans la ville de Rome devient très suffocant, et il serait bon de lâcher un peu de pression pour maintenir le lecteur en vie. Comme Kirkman est un gentil démon, il sait fort bien tout cela et soulève un peu la soupape dans la dernière partie libérant de terrifiantes forces occultes qui ont pour effet de … mais chuuuut, vous croyez quand même pas que je vais tout dévoiler ici !?

Vous l’aurez compris, même si ce tome est un peu plus lent que les précédents, cette série est toujours aussi prenante notamment grâce à une écriture ciselée, des personnages forts et un focus narratif sur leurs actions, leurs choix stratégiques et leurs motivations. C’est un peu la marque de fabrique de Robert Kirkman. Sans oublier bien sûr le sombre dessin ultra efficace de Paul Azaceta, dont je n’ai rien de plus à ajouter ici que je n’aie déjà dit dans les chroniques des précédents tomes.

Une série horrifique au suspense diablement efficace !

Loubrun

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :