Le rire de l’ogre

Scénario : Sandrine Martin, d’après le roman de Pierre Péju
Dessin : Sandrine Martin
Éditeur : Casterman
128 pages
Date de sortie : 26 septembre 2018
Genre : Roman graphique


J’ai bien peur de ne pas avoir tout compris à cette BD…

Présentation de l’éditeur

Été 1963, Paul Marleau, un jeune Français, séjourne chez son correspondant, dans la ville allemande de Kehlstein. Derrière la carte postale idyllique et paisible, il pressent d’emblée la résurgence d’un drame effroyable.
Sa rencontre avec Clara, fille d’un ancien médecin de la Wehrmacht, va précipiter les révélations.
Enfants de la paix, ils comprennent que des «fêlures de guerre» se propagent dans la douceur apparente de leur époque et menacent de gangréner leurs propres vies.
Pendant des années leurs destins vont se croiser et se mêler jusqu’à ce que le rire de l’Ogre éclate enfin, que le mal qui ronge soit expurgé.

le-rire-de-logre-pierre-pc3a9ju-sandrine-martin-bd-foret

Mon avis

J’ai bien peur de ne pas avoir tout compris à cette BD. Ceci dit, ça ne m’empêche pas de l’avoir appréciée. Malgré tout, je pense que c’est prendre le risque de se mettre le lecteur à dos que de parsemer son récit d’éléments ayant clairement franchi les limites du compréhensible, mais pas dans le bon sens. En effet, si l’on peut facilement appréhender les tenants et les aboutissants des intrigues principales (la trahison familiale pour Paul et le drame des enfants côté allemand), les paraboles et autres allégories de l’ogre et de la faucheuse dans l’horloge peuvent rester obscures à qui n’a pas les clefs pour les comprendre… Et, il me semble, du moins l’espère-je pour mon ego, que cela fait du monde.

le-rire-de-logre-pierre-pc3a9ju-sandrine-martin-bd-p-3

N’étant pas snob (j’ai des défauts, certes, mais vraiment pas celui-là…), vous ne me verrez jamais encenser sur cet honorable site des BD incompréhensibles du commun des mortels. Je ne dis pas que c’est forcément le cas du rire de l’ogre, mais ça l’est au moins partiellement. N’étant pas trop rancunier non plus (quoique…), vous ne me verrez jamais les dézinguer non plus… D’ailleurs, je ne dézingue jamais… j’ai trop de respect pour le travail extraordinaire des auteurs. En tout cas, voilà, mon avis n’est pas tranché. La lecture de cette ouvrage est agréable mais les passages obscurs diluent un peu le plaisir.

le-rire-de-logre-pierre-pc3a9ju-sandrine-martin-bd-p-5

Pour le dessin, c’est un peu pareil. Je ne goûte pas vraiment le trait parfois presque enfantin de Sandrine Martin, mais je reconnais une cohérence à l’ensemble ainsi qu’une compatibilité totale entre le style, les couleurs et les thèmes abordés.

9782203168749_1

Au final, cette BD s’adresse probablement aux plus « littéraires » d’entre nous.

 

Odradek

Un commentaire sur “Le rire de l’ogre

Ajouter un commentaire

  1. N’ayant aucune culture littéraire (et un gros retard sur ma PAL), n’étant pas fan des paraboles et allégories et pas séduit par le graphisme… je ne vais pas lire cette BD 🙄

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :