Ulysse

Scénariste : Jacques Lob
Dessinateur : Georges Pichard
Editeur : Glénat – Collection 1000 feuilles
128 pages
Genre : Historico- érotique
Sortie : le 11 avril 2018

Cette énième version d’Ulysse, fils de Laerte, souverain d’Ithaque, victorieux de Troie… est juste en tous points. Véritable introspection et voyage intérieur, offrande  visuelle pour le regard, illumination pour les sens, qui permet de laisser son esprit vagabonder vers un univers enchanteur.


Avis de l’éditeur :

Il s’agit probablement de l’histoire la plus connue du monde : l’odyssée du rusé et intrépide Ulysse, roi d’Ithaque, et son retour à sa terre natale pour retrouver Pénélope, sa femme bien aimée. Une aventure fabuleuse qui fait encore l’objet de nombreuses adaptations, dont celle que Jacques Lob et Georges Pichard signèrent à la fin des années 1960 dans les pages de Charlie Mensuel

Mon avis :

Ulysse parcourt les mers en destination d’Ithaque, pour rejoindre sa tendre Pénélope. Mais dans les hauteurs de l’Olympe, on voit cela d’un autre œil. Les Dieux et Déesses réclament du mouvement, de l’agitation à leur existence stérile. Quoi donc de plus désaltérant que de voir des mortels souffrir ?! C’est ainsi qu’Ulysse devra se frotter à des ennemis et des obstacles en tout genre.

Son premier défi se nomme « La Sentinelle », une énorme créature terrifiante, le géant Polythène, créé par Poséidon lui-même, pour protéger l’accès des contrées mystérieuses. Vient ensuite, Eole, le maître des vents. D’abord gracieusement invités par ses fils et ses filles, Ulysse, son ami Homère aveugle, et ses hommes seront très rapidement exclus de cette zone. Comme si cela ne suffisait pas, Ulysse se frottera ensuite aux pouvoirs de l’ensorceleuse Circé, la déesse aux 1000 drogues. En bien mauvaise posture, il prend néanmoins les devants grâce à l’énergoneutramine B25, un antidote pour atténuer les effets des drogues.

Un voyage qui le mènera au bout de lui-même, face à des adversaires jouant de tous les subterfuges possibles. Parviendra-t-il à résister au charme des sirènes, à survivre au royaume d’Hadès, ou encore suite à sa rencontre avec le monstre Scylla ?

ulyssepl

Quel plaisir de (re)découvrir l’un des personnages mythologiques les plus connus ! La collection 1000 feuilles des éditions Glénat nous régalent par un titre davantage convaincant que Submerman également scénarisé par Jacques Lob. Pénétrez dans un univers totalement psychédélique, vintage des années 60, ou s’entremêlent corps nus déchaînés, drogues, opiacées multivitaminés et décors déjantés.

Le trait de Georges Pichard laisse déjà entrevoir ses futurs chefs-d’œuvre, que tout aficionados érotico-pornographe se doit de posséder. Ce dessinateur laisse d’ailleurs planer un énorme vide depuis sa disparition dans le monde sensuel de la BD. Chaque courbe de femme émet l’éveil de désir, ne dévoilant que partiellement la nudité (du moins pour ce titre, au contraire de Marie Gabrielle de St Eutrophe – cultissime absolu de la débauche en mémoire au sadique Marquis de Sade)

Cette énième version d’Ulysse, fils de Laerte, souverain d’Ithaque, victorieux de Troie… est juste en tous points. Véritable introspection et voyage intérieur, offrande  visuelle pour le regard, illumination pour les sens, qui permet de laisser son esprit vagabonder vers un univers enchanteur.

Laissez-vous bercer par ces nymphes et autres sirènes…mais pas trop…car leur ruse est de vous entraîner vers les précipices abyssaux de la géhenne…

 

Coq de Combat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :