Brindille – tome 1 – les chasseurs d’ombre

Scénario : Brrémaud
Dessin : Fédérico Bertolucci
Éditeur : Vents d’Ouest
80 pages
Date de sortie :  avril 2018
Genre : fantastique ; fantasy


« Qui es-tu, jolie créature ? »

brindille pl

Présentation de l’éditeur

Une jeune femme se réveille dans un village du petit peuple. Elle ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de comment elle est arrivée ici. Alors qu’elle tente de retrouver la mémoire et découvre les habitants de ce monde, elle s’éveille peu à peu à des pouvoirs qu’elle ne contrôle pas. Est-elle une fée ? Une jeune fille ordinaire ? Une sorcière ? Les réponses à toutes ces questions se situent sans doute dans cette mystérieuse forêt qui entoure le village. Trouvera-t-elle le courage de se rendre là où personne n’a le droit d’aller ?

brindille_t1_e03

 

Mon avis

Les auteurs de la série animalière Love nous livrent avec Brindille un beau récit initiatique plein de poésie, de féérie et de mystères. Prévu en deux tomes, ce premier volume reste très intrigant car le mystère et l’intrigue s’épaississent au fil des pages au travers de multiples rebondissements. Le lecteur, tout comme la jeune héroïne, restent dans le flou le plus total durant les 80 pages magnifiquement mises en scène par Federico Bertolucci. Ses planches de toute beauté sont une invitation à la rêverie, particulièrement les nombreuses scènes sans dialogues. Les jeunes lecteurs n’auront aucun mal à s’immerger pleinement dans ce voyage onirique qui révèlera tous ses secrets dans le prochain tome.

Je laisse maintenant la parole à Laure, notre petite chroniqueuse en herbe de 12 ans dont c’est ici la deuxième chronique.

brindille_t1_e02

L’avis de Laure

Cette histoire d’une fille accompagnée d’un renard nous fait voguer au rythme des sentiments de l’héroïne. On voit un réel travail sur les passages sans texte. Il y a toujours quelque chose à lire même si ce n’est pas forcément du texte.
L’histoire est agréable à lire et relativement facile à comprendre. Tous les passages sont intéressants mais les plans de page entière le sont – je trouve – encore plus.
Par son manque de dialogue je me suis un peu ennuyée mais parfois il le faut pour prendre le temps d’apprécier les dessins.
Les dialogues complètent bien les dessins : si le personnage est en colère il va parler en colère.
Le renard est attachant mais un peu pot de colle et Brindille est sympathique.
Je n’aurais pas aimé me mettre à la place de Brindille car elle vit des situations dont je n’aurais pas pu me sortir. Au début de l’histoire les personnages sont nombreux et leurs noms sont difficiles à assimiler mais les 2 personnages principaux partent vite à l’aventure donc on se sent allégé. Les personnages sont variés et donc faciles à différencier.
Le dessin est magnifique avec de superbes paysages et de beaux détails. La mise en page fait que les cases sont dans un désordre compréhensible. Les couleurs sont harmonieuses car le dessinateur n’a pas utilisé beaucoup de teintes par planche, notre regard est donc allégé.
Mes planches préférées sont celles avec peu de dialogues ou pas du tout car le dessinateur a – je pense – eu plus de temps pour nous faire passer plus de choses dans les détails.
Au final, s’il y a une suite, je la lirai avec plaisir.

Laure, alias Ladybook

 

Un commentaire sur “Brindille – tome 1 – les chasseurs d’ombre

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :