Johnny Cash – I see a darkness

Scénario : Reinhard Kleist
Dessin : Reinhard Kleist
Éditeur : Casterman (écritures)
224 pages
Date de sortie :  22 août 2018
Genre : Biographie

 

The man in black

002

Présentation de l’éditeur:

La biographie de Johnny Cash, le musicien le plus important de la musique populaire américaine après Elvis. Une carrière d’un demi-siècle, une quantité incroyable de tubes et succès planétaires, une voix de velours et d’outre-tombe, un musicien tour à tour country, rock, folk ou blues, une fin tragique et digne : bref, une vraie légende rock. Une légende qui démarre dans les champs de coton en 1932 et retrace à elle seule l’évolution de la société américaine. Une vie faite d’excès et de drames, d’engagements et de rédemption. Meilleur album 2007 au festival de Berlin dans sa version originale en allemand.

004

 

Mon avis

Johnny Cash a connu une vie et une carrière exceptionnelles. Fils d’une famille de six enfants, il aura pour nom de naissance J.R (oui comme moi) car ses parents ne savaient pas quel nom lui donner. Plus tard il se fera appeler John Ray puis Johnny. Enfant il a connu la misère, travaillant avec sa famille à la cueillette du coton et s’imbibant des chants des travailleurs. Après plusieurs expériences de travail difficiles dans plusieurs domaines, il s’engagera dans l’armée, y apprendra à jouer de la guitare et, démobilisé commencera sa carrière. Carrière faite de gloire mais aussi d’abus divers comme la drogue, l’alcool, les femmes qui le mèneront au divorce d’avec sa première épouse. Sa deuxième femme et chanteuse de son groupe, June Carter, l’aidera à se désintoxiquer puis l’épousera (Cash la demandera en mariage sur scène, lors de l’interprétation de leur titre célèbre Jackson).

001

L’auteur Reinhard Kleist, qui s’est spécialisé dans les biographies de personnages célèbres comme Elvis, Castro, Nick Cave, nous livre un album prenant et élégant. Traité en noir et blanc, avec des dessins comme taillés à la serpe, son récit s’attarde sur la jeunesse du chanteur puis nous décrit la gloire, les errances, les erreurs, les succès aussi, pour finir sur le fameux concert que Cash donna à la prison d’Etat de Folson (dont l’album fut classé parmi les 500 meilleurs enregistrements de tous les temps par le magazine Rolling Stone). On peut cependant regretter l’art au style particulier de l’auteur qui fait se ressembler tous les personnages (à l’exception de Cash cependant) et dont les filles ont toutes l’air d’avoir dépassé la cinquantaine même adolescentes! Certaines interprétations allégoriques des agissements et événements dans la vie de Cash pourront troubler plus d’un lecteur mais ils cadrent bien, à mon avis, avec ce que l’on peut imaginer de l’existence de l’artiste. Un récit sombre mais poignant qui nous fait découvrir la vie exceptionnelle de cet immense artiste dont les chansons resteront à jamais dans nos mémoires.

A noter aussi qu’une première édition de cet album par Dargaud a eu lieu en 2008 et que le présent tome comporte une galerie de 10 dessins en fin d’album.

JR

003

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :