Amour, Djihad et RTT

Auteur : Marc Dubuisson
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 19/09/2018
Genre : humour, société, caricature

Un concentré de n’importe quoi qui, malgré tout, reflète notre triste réalité matérialiste, égoïste et remplie de préjugés raciaux, sexistes, politiques et même sur le dos des gens selon leur fonction dans la vie.

Présentation de l’éditeur :

Amour, Djihad & RTT est une plongée loufoque dans le monde du travail à l’heure du terrorisme, lorsque deux mondes a priori totalement différents se rencontrent dans leurs aspects les plus absurdes.

La vie s’écoule paisiblement au sein de l’administration départementale. Mais quand Kowalsky s’autoradicalise en regardant des vidéos sur Internet, la routine fait place au chaos. Quelles sont ses revendications ? Va-t-il mettre ses menaces à exécution ? Les heures supplémentaires lors d’une prise d’otage peuvent-elles être récupérées en RTT ? Le premier thriller d’entreprise à mourir de rire !

amourJihadEtRTT-1
Mon avis :

Quand on se dit que dans le fond, Marc Dubuisson ne raconte pas que des âneries dans cet album saugrenu (au dessin dont je vous passerais de commentaire, parce que c’est moche et puis c’est pas le plus important) : il y en aurait presque de quoi avoir peur.

Kowalsky (comme le pingouin de Madagascar) est un « Jean-foutiste » professionnel. Il n’en touche pas une au boulot et ça exaspère son chef d’équipe qui ne vit que pour les chiffres (bilans, bénéfices, productivité, …) donc quand ce dernier surprend son subalterne en train de piquer un roupillon devant son ordinateur : il le somme de trouver quelque-chose à faire de sa vie, « se trouver un but ».

En bon glandeur, notre employé administratif s’exécute en cherchant la réponse sur les sacro-saints Youtube et Wikipédia. Comment a-t-il fait son compte pour tomber sur le djihad d’entrée de jeu : voilà un des grands mystères de la bande-dessinée qui fait que ce qu’on veut, arrive. C’est ainsi que notre cher Jean Foutre s’autoproclame Djihadiste sans finalement rien y comprendre (à peu près comme tous les zozos qui font n’importe quoi au nom d’ Allah juste parce que tous le monde s’appelle « frère » et qu’on leur promet 72 vierges à l’arrivée).

amourJihadEtRTT-2

En bon Kamikaze de Dieu, le voilà donc debout sur son bureau à promettre de tout faire péter si on ne répond pas à ses exigences. Sauf que pour toute arme, il n’a qu’une agrafeuse (ou autre accessoire de bureau),un vieux document absolument pas à jour sur les desiderata des islamistes (qui date d’une vingtaine d’années, mais qui ne valent pas mieux que les nouveaux) et qu’en fin de compte, tout le monde hors du bâtiment fait un foin de la situation alors que les premiers concernés veulent surtout savoir si ces heures de « prises d’otage » vont être reprises en RTT. Le tout sans ce soucier du sexisme vécu par les femmes qui commèrent entre elles ou encore le pauvre « je-ne-sais-plus-qui » qui revient d’un congé maladie et qui n’est toujours pas remis de son burn-out.

amourJihadEtRTT-3

En un mot : le foutoir ! Un truc pas piqué des vers qui finalement, quand on a fini de se foutre de la tronche de chaque personnage, a le mérite de nous faire dire « mais ouais, mais c’est trop ça ! » : les chefs d’entreprises se fichent de savoir si Pierre, Paul ou Jacques disparaît tant que la productivité est toujours là, y en a toujours un qui veut ses bilans ultra inutiles pour comparer avec d’autres documents tout aussi importants, un vieux proche de la retraite qui bave sur sa jeune collègue, des pseudos héros qui ne feraient même pas peur à une mouche. Sans oublier la police qui suit le script à grand coup de grossièretés, les politiciens qui se chamaillent entre eux et les médias qui font d’une tête d’épingle : une botte de foin.

amourJihadEtRTT-4

Un concentré de n’importe quoi qui, malgré tout, reflète notre triste réalité matérialiste, égoïste et remplie de préjugés raciaux, sexistes, politiques et même sur le dos des gens selon leur fonction dans la vie.

Quelle vie quand même !

ShayHlyn.

2 commentaires sur “Amour, Djihad et RTT

Ajouter un commentaire

  1. Il faudra que je lise cette BD car je suis assez fan d’humour absurde (surtout quand il ne l’est pas tant que ça !).
    Si je trouve habituellement notre chère chroniqueuse plutôt généreuse côté dessin, elle est sévère sur ce coup car ce graphisme est propre, expressif et efficace en harmonie avec le sujet traité… un peu comme le fait Trondheim ou la fameuse linea d’Osvaldo, bref… 3,5/5 😜

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :