Ninn – tome 3 – les oubliés

Scénario : Jean-Michel Darlot
Dessin : Johan Pilet
Éditeur : Kennes Editions
69 pages
Date de sortie :  22 août 2018
Genre : jeunesse, fantastique


« … quand je pense que j’ai promis à Omar et Mattéo de rester à la maison pour réviser mon histoire … »

ninn t3_pl

Présentation de l’éditeur

En procédant au nettoyage du fanal des Grands Lointains, Ninn et son tigre de papier tombent sur une vieille sacoche oubliée ayant appartenu au Chasseur de Courants d’Air. Parmi un bric-à-brac de choses sans intérêt, Ninn extrait un vieux journal relié de cuir. Il est daté de 1924 et écrit de la main d’une certaine Éponine, aviatrice. Ce journal permettra- t-il à Ninn de reconstituer un peu plus son roman familial ?…

Mon avis

Les deux premiers tome de cette belle série jeunesse avaient reçu en excellent accueil des critiques et du public. Il aura donc fallu s’armer de patience pour voir ce troisième opus puisque le tome 2 date déjà de deux ans.

Ninn, c’est une petite fille qui a été trouvée dans le métro parisien et adoptée par deux ouvriers du métro. Elle est fascinée par cet univers suburbain et en connait tous les recoins, y compris les plus inaccessibles. Aussi préfère-t-elle arpenter les galeries du métro plutôt que de réviser ses cours. C’est ainsi qu’elle y découvre, après une longue enquête, des stations fantômes, une bien curieuse ligne appelée la ligne noire et un monde fantastique, Les Grands Lointains. Dans ces Grands Lointains, Ninn découvre un monde onirique fascinant, plein de poésie, mais aussi parfois effrayant et rempli de mille dangers. Mais qu’à cela ne tienne, elle arpente ici ce monde merveilleux accompagnée de son protecteur, le Tigre de papier, pour tenter de lever un nouveau mystère sur une aviatrice perdue et des disparitions étranges. Au passage elle en apprendra un peu plus sur l’histoire du métro et sur sa propre histoire et ses origines.

ninn t3 e01

Récit initiatique, poétique, fantastique, et historique (sur la construction du métro) dans lequel Jean-Michel Darlot et Johan Pilet mélangent à merveille aventure et humour pour en faire une histoire fabuleuse qui est un régal pour les yeux puis pour l’esprit. Pour les yeux, avec le dessin semi réaliste tout en rondeur et douceur de Johan Pilet qui dépeint avec réalisme et précision les sous-terrains parisiens tout comme le monde imaginaire des Grands Lointains. Pour l’esprit aussi, puisque ce récit est une invitation à l’évasion et au développement de l’imaginaire ô combien nécessaire pour un bon équilibre mental.

Bien que le récit de ce troisième tome soit plus touffu, plus complexe et un peu plus confus que les précédents, la magie opère toujours et la petite Ninn reste toujours aussi attachante, évoluant avec aisance dans un monde fantasmagorique ou se croisent personnages fictifs et réels comme Hector Guimard, Fulgence Bienvenüe ou Jean Baptiste Berlier.

ninn t3 e02

Une très belle série jeunesse à l’identité unique tant narrative que graphique, à découvrir de toute urgence si ce n’est déjà fait.

Allez, on laisse une année à Ninn pour réviser ses cours d’histoire avant de la retrouver pour la suite de cette palpitante aventure.

Loubrun

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :