Jour J Tome 34

Le Dieu vert

Scénaristes : Fred Duval & Jean-Pierre Pécau
Dessinateur : Lajos Farkas
Éditeur : Delcourt Série B
56 pages
Genre : Historique
Sortie : le 16 août 2018

Un 34ème tome en puissance graphique. Le trait de Lajos Farkas impressionne à plus d’un égard. Précision, subtilité, perspectives de trait, arrière-champ fournit, un travail plus que satisfaisant.

Avis de l’éditeur :

An de grâce de 1475. Après les ravages de la peste noire en Europe dans la ballade des pendus, l’Afrique des royaumes maliens a saisi sa chance et est devenue une grande puissance grâce à l’or de Guinée. C’est justement ces montagnes d’or qui intéressent les deux aventurières parties à la conquête de royaumes africains plongés dans les plus sombres intrigues …

PlancheA_341270

Mon avis :

« Innana », ancienne amazone au service du roi des rois tente de rentrer au Mali, son pays. Elle est accompagnée par « Jeanne la Pucelle » Capitaine de la Compagnie du dragon blanc. Toutes deux font escale à Tolède en Espagne, itinéraire certes plus long, mais plus judicieux, afin d’éviter de mauvaises rencontres.

Tolède est devenu un cercle fermé, une enclave chrétienne, qui rend le commerce difficile : la majeure partie de la clientèle se trouve au Mali, au Niger. Et la peste a frappé fort, ce qui a pour conséquences des pertes nombreuses du catholicisme. Jeanne est accueillie a bras ouverts par son oncle Felipe, qui règne à Tolède. Les deux jeunes femmes se retrouvent sous contrat en tant que condottieres, pour sécuriser le transport des commis. Douées au combat, elles s’aventurent de ville en ville, aidées par une armée à fière allure.

jour-J-T34-4

Vu leur puissance en hausse permanente, le Calife se résout à établir avec Felipe de sérieuses relations commerciales, solides et durables, ainsi que la garantie d’une sécurité des caravanes sur tout le Califat.

Mais à force de victoires, la chance tourne : le fils du Calife se retrouve prisonnier aux mains du représentant catholique de Castilles : « Tomas de Torquenado ».

Un 34ème tome en puissance graphique. Le trait de Lajos Farkas impressionne à plus d’un égard. Précision, subtilité, perspectives de trait, arrière-champ, fournit un travail plus que satisfaisant.

Les scénaristes nous pondent une trame qui se laisse déguster à sa juste mesure. Loin d’être le tome le plus convaincant de la série, mais idéalement équilibré pour rentrer dans les rangs.

Un récit qui plaira aux prisés des guerres de religion de la nouvelle alliance entre juifs, musulmans et catholiques. Et une planche finale qui laissera plus d’un lecteur pantois sur sa chaise, ou tout autre siège lui servant de dossier…

 

Jour J continue sur sa lancée à nous refaçonner l’histoire à sa sauce pimentée. A quand les esquimaux contre Rocky Balboa ?

Coq de Combat

Un commentaire sur “Jour J Tome 34

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :