Layla, conte des marais écarlates.

Dessinateur : Mika
Scénaristes : Jérémy.
Editeur : Dargaud.
Sortie :14 septembre.
96 pages.
Genre : conte.
« Fascinante, mystérieuse, envoûtante, tels furent les qualificatifs à votre égard ! Vos charmes ont séduit tous les convives ! »

layla
Le résumé.

Grenoye, surnommé « Grenouille », vit à Nosgrey, la capitale autrefois resplendissante mais aujourd’hui déchue du royaume de Flyne Yord. Il habite là, dans une maison délabrée, avec sa mère, abandonnée par son mari et rongée par le chagrin. Le jeune homme n’a qu’un seul but, qui vire à l’obsession : retrouver Layla, une femme mystérieuse, à la beauté incomparable, qu’il a rencontrée un jour, par accident, dans les Marais écarlates.
ayla t

Mon avis.

Voici donc le premier album (attendu) de Jérémy au scénario. Le dessinateur de la série Barracuda nous narre via un conte assez noir, une quête initiatique où s’entremêle amour et désir. En lisant cet album imposant de 96 pages à la couverture attrayante, j’y ai senti une touche à la Dufaux avec des personnages ou des lieux aux noms improbables avec des dialogues souvent imagés. Des figures comme les 7 sœurs Siebenowl n’auraient certainement pas fait tache dans un de ses scénarios d’ailleurs. Une histoire de fantasy et de légendes qui se lit avec intérêt, certainement dû à un envoûtement pour ses héroïnes.
En parlant d’influence, le trait de Mika vous fera certainement penser à un mélange de Loisel ou d’Aouamri à la sauce « Soleil ». Le rendu final est très agréable à l’œil et d’une grande lisibilité avec une force d’évocation remarquable.
Cet album a tout pour remporter un beau petit succès éditorial. On y trouve en effet un nombre de pages conséquentes pour un récit bouclé en un tome accompagné d’un dessin de qualité.
Le seul petit défaut que j’y ai trouvé (Samba aime chercher la petite bête), c’est un héros manquant un peu de coffre et de charisme, il se laisse trop souvent porter par le vent du destin. Mais il s‘agit d’une faible entité masculine, ce sont les femmes les vraies héroïnes et qui détiennent le pouvoir.

Samba.

 

Un commentaire sur “Layla, conte des marais écarlates.

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :