Mortician T.1

Auteur : VanRaH
Éditeur : Glénat
240 pages
Date de sortie :
Genre : Seinen, Dark Fantasy.

En lisant ce premier tome, au scénario bien ficelé et aux dessins soignés et minutieux, on comprend facilement que l’auteur, VanRaH ait été primé à différents concours dont ceux de la Japan Expo et que Glénat édite son univers sombre et décadent pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Présentation de l’éditeur :

Humains ou karats ? Il est temps de choisir votre camp.

Ishtar. Dans cette cité où règne plus que n’importe où ailleurs une ségrégation violente, l’Humanité a complètement asservi les Karats, des démons pouvant prendre forme humaine, faisant d’eux des êtres soumis et sans avenir.

Mais l’ordre des choses est brusquement bouleversé lorsqu’un mystérieux démon aux ailes d’ange fait son apparition. Ce dernier, en déchaînant une série d’attentats meurtriers sur la ville, remet en question la suprématie de la race humaine sur les Karats.

Et si le seul espoir de réchapper de cette menace sans précédent résidait dans une alliance entre deux races que tout oppose ?

Série autonome qui se déploie dans l’univers foisonnant de VanRah, MortiCian est une satire de la société d’hier et d’aujourd’hui. L’asservissement des Karats y révèle ainsi le racisme, l’exclusion et la ségrégation sociales, tandis que l’histoire de ChiHiro n’est pas sans rappeler les attentats du 11 septembre et leurs conséquences. Si les démons sont bien présents ici, ils servent surtout à apporter une touche fantastique au récit, et à mettre en valeur la trouble ambiguïté d’Ishtar et de ses lois. Que vous soyez fan de Stray Dog ou désiriez découvrir l’univers de VanRah, Mortician vous tend les bras.

Sans titre 5

Mon avis :

Bien que je n’ai pas lu « Stray Dog » dont « Mortician » est le Spin-off, ce premier tome se laisse non seulement lire, mais comprendre… et même apprécier. Un peu récalcitrante en voyant la couverture trop flamboyante et les découpes trop nettes ; en découvrant avec effroi que j’allais lire ce manga « à l’endroit », je me suis néanmoins prêtée au jeu de ce monde où règne le chaos entre les êtres humains et les Karats – humanoïdes avec des attributs animaux, proches de ce qu’on pourrait classifier de divinités ou démons.

Je crois surtout que je ne peux pas résister aux gamins qui ont des oreilles de chats et une bouille de bébé… mais soit, tout n’est pas aussi trognon que le pauvre petit persécuté en début d’ouvrage. Les hommes sont odieux envers ceux qui ne leur ressemblent pas – ce qui n’est pas nouveau, cela dit – et les pauvres Karats meurent de faims dans des bidonvilles ou autres lieux encore moins sécuritaires.

Sans titre 6

Pourtant, il existe certains « quartiers » où la cohabitation s’avère possible. Où l’entente inter-species est là, présente, palpable… C’est dans l’un de ces patelins au cœur de la ville que gouverne en secret un Karat mystérieux et mythique, un loup garou aux cheveux et aux yeux rouges que personne n’a jamais vu si ce n’est une jeune fille humaine, Aki.

C’est dans ce contexte un peu glauque que vivent différents protagonistes que nous allons très certainement retrouver dans les différents tomes à venir, qui seront, je l’espère, aussi prometteurs que celui-ci. Aki notamment, qui croit en la cohabitation entre espèces, ainsi que son père, médecin de renom qui va se découvrir un devoir de soigner les Karats contrairement aux règles de l’hôpital où il travaille.

En lisant ce premier tome, au scénario bien ficelé et aux dessins soignés et minutieux, on comprend facilement que l’auteur, VanRaH ait été primé à différents concours dont ceux de la Japan Expo et que Glénat édite son univers sombre et décadent pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Affaire à suivre, à n’en pas douter !

Et en avant pour trouver la série Stray Dog !

ShayHlyn.

3 commentaires sur “Mortician T.1

Ajouter un commentaire

    1. C’était peut être avant ma venue hein 😉 vu que je reçois tous les mangas non demandés ou presque maintenant xD

      J'aime

  1. c’est moi qui me suis dévoué pour chroniquer les Stray dog 🙂 . c’est pas du tout ma tasse de thé ce style de manga, et je n’avais pas vraiment aimé.
    J’ai d’ailleurs donné les deux SP au fils d’une collègue, fan de mangas, qui avait même laissé un commentaire après ma chronique. https://sambabd.net/2015/10/06/stray-dog-tome-1/

    J’avais été beaucoup moins gentil sur le tome 2, que j’avais mis en chronique courte : https://sambabd.net/2016/07/10/les-chroniques-courtes-102-poil-de-carotte-nanny-mandy-t1-stray-dog-t2-abyss-t3-lucio-perinotto-artbook-3/#more-5138

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :