Camomille et les chevaux – tome 6 – vif comme l’éclair

Scénario : Lili Mésange
Dessin : Stefano Turconi
Éditeur : Bamboo
48 pages
Date de sortie :  mai 2018
Genre : jeunesse


Humour, poésie et tendresse au club des Quatre-Fers.

camomille et les chevaux t6-pl

Présentation de l’éditeur

Camomille a 10 ans. Et elle a une passion : les chevaux. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Quand elle était petite et qu’elle passait devant le club équestre des Quatre-Fers, elle se pinçait le nez. Et puis, elle a fait la connaissance d’un superbe cheval, Océan. Depuis, ils sont devenus inséparables et ensemble, ils ne galopent pas, ils volent.

 

Mon avis

Aux garçons les histoires de pirates et aux filles les histoires de chevaux ! C’est un peu réducteur, simpliste et primaire, mais c’est comme ça au rayon BD jeunesse. Bien sûr, il n’est pas interdit aux filles de chercher la grande aventure auprès des pirates ni aux garçons de s’intéresser aux chevaux. Bref, si Camomille et sa petite sœur Anaïs pouvaient passer leur existence auprès des chevaux, elles seraient les plus heureuses du monde. C’est au club des quatre fers qu’elles passent le plus clair de leur temps à se chamailler, se jalouser ou se concurrencer. L’une avec un poney sale, moche et qui pue, et l’autre avec Océan le plus beau cheval du club. Et puis au milieu de tout ce petit monde, il y a Eclair, ce vieux cheval de course à la retraite qui nous fait bien rire.

Des gags en une page dessinés avec douceur par Stéfano Turconi qui a travaillé pour Disney, et ça se voit. D’un trait dynamique et souple il donne de l’expression à tous ses personnages, humains comme animaux. Lili Mésange, qui n’est autre que Frédéric Brémaud dit Brrémaud, met tout ce petit monde en scène dans des gags drôles, tendres, jamais vulgaires. C’est frais, sympathique et reposant.

Ce club des quatre fers rejoint l’écurie Bamboo pour son sixième opus, les cinq premiers ayant été édités chez Hugo BD. Vous retrouverez tous ces tomes rapidement réédités chez Bamboo avant que de nouvelles histoires ne voient le jour.

Enfin, avoine sur le gâteau, la BD se termine sur un chouette cahier didactique qui vous apprendra entre autre la technique pour dessiner un cheval. Je veux dire, pour bien dessiner un cheval …

Allez ! Tous en selle !

Loubrun

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :